Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La collecte des céréales cumulée atteint 20,42 millions de quintaux

Selon l’ONICL, le stock du blé tendre a atteint 14,2 Mqx à fin octobre




La collecte des céréales cumulée atteint 20,42 millions de quintaux
La collecte cumulée des céréales, constituée à 98,8% par le blé tendre, a atteint 20,42 millions de quintaux (Mqx) à fin octobre 2013, annonce l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).
Les stocks des céréales, détenus par les opérateurs déclarés à l’ONICL et ceux au niveau des silos portuaires, ont atteint 19,7 Mqx à fin octobre, en régression de 3% par rapport au mois de septembre 2013, note l’ONCL, expliquant que les commerçants négociants et les coopératives ont réalisé 82% de la collecte de blé tendre.
Le stock du blé tendre, principale céréale consommée au Maroc, a atteint 14,2 Mqx à fin octobre, assurant la couverture de 3,5 mois des besoins d’écrasement de la minoterie industrielle, précise l’ONICL. Cette collecte durant le mois d’octobre a atteint 1,26 Mqx, ajoute l’Office. 
Le cumul des importations a atteint 12,1 Mqx à fin octobre 2013, en régression de 42% par rapport à la même période de la campagne précédente, relève l’Office, précisant que les importations des céréales proviennent du Brésil (39%), de l’Argentine (29%), du Canada (15%), de la France (8%), la Roumanie (4%), du Paraguay et de l’Ukraine (2%), de la Suède (0,7%) et du Royaume-Uni (0,4%).
Depuis le début de la campagne 2013-2014, la transformation industrielle a atteint presque 29,3 Mqx, marquant une progression de 32% par rapport à la même période de la campagne précédente, explique la même source.
A fin octobre, la minoterie industrielle a écrasé 51% de blé tendre de production nationale. Les farines libres et les farines subventionnées représentent respectivement 54% et 14% des fabrications de la minoterie industrielle, note la même source.
Pour leur part, les semoules industrielles sont principalement fabriquées à partir du blé dur (89%) et d’orge (11%).
La fabrication des farines subventionnées (FNBT), quant à elle, est faite à hauteur de 87% de blé tendre de production nationale, utilisant 26% des quantités collectées. 

Libé
Mercredi 25 Décembre 2013

Lu 127 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs