Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cité portugaise d’El Jadida, un monument qui suscite la curiosité




La cité portugaise d’El Jadida, un monument qui suscite la curiosité
El Jadida, dont plusieurs bâtisses portent encore la marque de l’architecture française de l’époque coloniale, est célèbre aussi par sa cité portugaise qui ne cesse de susciter la curiosité et la passion des visiteurs marocains et étrangers en tant que monument historique témoignant du brassage culturel et religieux qui a caractérisé cette ville. Cette forteresse portugaise, qui date du 16ème siècle, s’impose depuis toujours comme le monument phare du patrimoine historique d’El Jadida.
Classée patrimoine universel de l’humanité par l’Unesco en 2004, la cité portugaise, témoin de la présence portugaise au Maroc durant le 16 siècle, est visitée chaque année par des milliers de touristes qui viennent des quatre coins du monde pour admirer son architecture et ses remparts. Cette cité, l'une des premières établies par les Portugais en Afrique occidentale, constitue un reflet exceptionnel des influences croisées des cultures européenne et marocaine, qui apparaissent clairement dans l'architecture et l'urbanisme.
Les fortifications portugaises de Mazagan, qui font aujourd'hui partie de la ville d'El Jadida, représentent des chefs-d’œuvre de l'architecture militaire portugaise de la Renaissance. Les édifices portugais encore visibles dans cette cité sont la citerne portugaise et l'église de l'Assomption, construite dans le style manuélin.
La forteresse portugaise est connue notamment pour sa vaste salle souterraine et voûtée faisait partie du château fort construit en 1514. Elle servit de salle d'armes avant d'être utilisée comme réserve d'eau. Sur un plan carré, cette structure comporte six nefs dont les voûtes d'arêtes reposent sur 25 colonnes et piliers. La travée centrale est percée d'un large oculus par lequel se déverse la lumière du jour qui produit, par réflexion sur l'eau de la citerne, un surprenant effet de miroir imprégnant le lieu d'une atmosphère magique.

La majestueuse citerne portugaise d'El Jadida a séduit plusieurs cinéastes de renommée mondiale, comme Orson Welles qui y tourna  certaines séquences de son film "Othello". Quelques scènes des films "Le retour de l'étalon noir", du réalisateur français Arthur Joffé, ont également été tournées dans ce site historique.


Samedi 17 Mai 2014

Lu 810 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs