Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cité industrielle de Tanger, un projet stratégique maroco-chinois

Ce parc devrait notamment permettre au Royaume de promouvoir la création d’emplois et le transfert de savoir-faire et des technologies




Le parc industriel et résidentiel, dont les travaux commenceront bientôt à Tanger, constitue un projet stratégique visant à promouvoir le développement socioéconomique du Maroc et à renforcer la compétitivité de la Chine, a affirmé, récemment à Tanger, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.
S’exprimant lors d’une rencontre avec une délégation d’hommes d’affaires et de représentants du gouvernement chinois, le ministre a souligné que ce projet d’envergure s’inscrit dans le cadre d’un mémorandum d’entente signé entre le Maroc et le groupe chinois HAITE, en vue de renforcer le partenariat stratégique liant les deux pays, réitérant la ferme volonté du Royaume de conforter davantage les relations de coopération économique avec l’empire du milieu.
Dans ce cadre, M. Elalamy a souligné que la Chine a connu au cours des dernières années un changement stratégique dans son modèle économique, notant que ce parc industriel devrait permettre, d’une part, à la Chine de renforcer ses investissements au Maroc et partant sa compétitivité économique extérieure, surtout en Afrique, et, d’autre part, au Royaume de promouvoir la création d’emplois et le transfert de savoir-faire et des technologies.
“A travers son nouveau modèle économique, qui vise à soutenir la demande intérieure via les hausses de salaires, la Chine est en train de perdre de son attractivité économique et se trouve ainsi obligée à renforcer sa compétitivité auprès d’autres pays, notamment ceux émergeants”, a expliqué le ministre, relevant que le Plan d’accélération industrielle marocain a consacré un volet complet à la coopération avec la Chine, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI.
“Le textile, l’automobile et l’aéronautique constituent les vecteurs stratégiques de cette ville industrielle, qui sera créée sur une superficie oscillant entre 1.000 et 2.000 ha, grâce à un partenariat stratégique avec le groupe chinois HAITE, l’un des pionniers de l’industrie chinoise, et ce afin de profiter de son modèle économique et d’inciter d’autres investisseurs chinois à s’implanter au Maroc”, a-t-il précisé.
Le ministre a affirmé que le Maroc est fortement mobilisé pour réussir cet important projet, et demeure fermement disposé à renforcer davantage le partenariat stratégique avec la Chine dans différents domaines économiques vitaux. Pour sa part, le président du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari, a souligné que cette rencontre vient conforter le partenariat stratégique dans les domaines économique et politique liant le Maroc et la Chine et mettre en œuvre les dispositifs du mémorandum d’entente signé entre les deux pays pour la réalisation de ce parc industriel et résidentiel à Tanger, invitant les entrepreneurs chinois à tirer profit des potentialités économiques de la région et des facilités offertes par le Royaume aux investisseurs étrangers.
Il a ajouté à ce propos que ce projet nécessite un investissement d’environ 10 milliards de dollars et prévoit la création de 300.000 emplois, notant que 50 % du terrain relatif au projet est disponible pour le début des travaux prochainement.
“Ce projet constitue un nouveau jalon dans le socle du partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine”, a-t-il fait savoir.
De son côté, le directeur du département de commerce à Qingdao, Guo Qizhou, a déclaré que ce grand projet vient conforter la volonté des deux pays de développer leur partenariat économique et de renforcer la coopération bilatérale dans des secteurs à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée, réaffirmant la détermination de son pays à inciter davantage les entreprises chinoises à venir s’installer au Maroc en général et dans ce parc industriel prometteur de Tanger en particulier.
Quant au président du groupe HAITE, Li Biao, il a noté que ce parc industriel et résidentiel devrait permettre de créer plusieurs postes d’emploi, de favoriser le transfert des hautes technologies, et de promouvoir la croissance et la compétitivité économique du Royaume en général et de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima en particulier.
La délégation chinoise a visité plusieurs projets économiques et sites industriels de la ville du Détroit, notamment le Complexe portuaire de Tanger Med, pour s’arrêter sur l’effort de développement engagé dans cette ville et s’informer des perspectives économiques de la région.
La coopération maroco-chinoise connaît, ces dernières années, un essor sans précédent, suite à la conclusion d’importants accords de jumelage entre des villes des deux pays, notamment Casablanca-Shanghai, Tanger-Qingdao, Mohammedia-Jiangyin, Fès-Wuxi, Chefchaouen-Qongming et Agadir-Hangzhou.

Mercredi 15 Juin 2016

Lu 1450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs