Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La cité du ciné-tourisme organise son premier festival des musiques d’Afrique : Ouarzazate, point de rencontre des troupes africaines et marocaines




La cité du ciné-tourisme organise son premier festival des musiques d’Afrique : Ouarzazate, point de rencontre des troupes africaines et marocaines
La cité marocaine du ciné-tourisme abrite du 20 au 22 octobre 2011 la première édition du Festival international des musiques d’Afrique : Azalay. Cela fait longtemps que Ouarzazate est en quête de son festival de charme. Les intervenants locaux sont enfin tombés sur le créneau porteur de toute une histoire, de toute une culture et de tout un profil plein de magie, de mystères, de rêves et d’un espoir de développement.
Initiée par le Conseil provincial de tourisme d’Ouarzazate, en partenariat avec la préfecture de la province, la Fondation Grand Ouarzazate, la Film commission et le conseil municipal d’Ouarzazate, Azalay qui désignait dans le passé les routes du sel empruntées par les caravanes du grand désert pour atteindre Tombouctou et Oudenni, se veut un carrefour d’ethnies, de communautés, de peuples et de cultures, qui ambitionne de mettre en place les passerelles culturelles nécessaires au dialogue et à l’ouverture, à travers cette présence de grands artistes africains.
Selon un communiqué des organisateurs, trois scènes artistiques seront installées dans des quartiers de la ville et verront se reproduire plus de 300 artistes qui donneront une vingtaine de concerts, en faveur de dizaines de milliers de spectateurs attendus pour cette première édition. En tête d’affiche, l’on trouve la star ivoirienne Alpha Blondy, le célèbre chanteur malien Smael Lo, H-Kayn et Fnair, ainsi que le maâlem Mahmoud Guinea. Le festival sera une occasion d’apprécier aussi d’autres artistes et surtout des troupes africaines et marocaines en particulier Rokba, Ahwach, Gnaoua et Khamlia…   Le palais des congrès, quant à lui, sera un espace consacré aux débats et discussions au cours desquels chercheurs et experts se pencheront sur la culture et le patrimoine africains. A travers ce festival, les organisateurs veulent positionner la capitale du ciné-tourisme sur la carte des festivals nationaux et internationaux. Conscients du rôle de la culture et des arts dans le développement humain et socioéconomique,  les initiateurs espèrent faire de ce festival un tremplin pour la promotion de la région. Les passionnés de musique seront comblés.

Mustafa Louizi
Mardi 27 Septembre 2011

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs