Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La chronique parisienne : Un concours pour dénicher des auteurs de talent




La chronique parisienne  : Un concours pour dénicher des auteurs de talent
Cette semaine, nous avons encore eu à subir à Paris les suites de l’ouvrage ravageur de l’ex-compagne du Président Hollande. Certains libraires ont pris le parti de profiter de ce soudain afflux des Français  dans leurs commerces pour leur proposer de découvrir des livres qui méritent vraiment qu’on s’y plonge. 
Je ne parlerais pas trop du phénomène « Merci pour ce moment » (Les Arènes), le brûlot de Valérie Trierweiler qui  atteint désormais un tirage de 590000 exemplaires, dont la quasi-totalité est sortie, et va être réimprimé à nouveau d’ici la fin de la semaine. Les ventes estimées, numérique compris, seraient déjà de 313500 exemplaires. Le seul intérêt de ce bouquin, c’est peut-être qu’il a permis à des centaines de milliers de personnes d’affluer dans les libraires ce qui, quelque part, doit les ravir. En effet, les Français, comme partout ailleurs, ont perdu le chemin des commerces culturels en raison de la crise.  Certains libraires, ont à raison, profité de ce soudain attrait pour les livres en leur proposant de découvrir les romans auxquels le bouquin de Trierweiler faisait de l’ombre. Ces romans exceptionnels cette année méritent mieux que cela !
Cette semaine, justement, le jury du Prix Femina a dévoilé la liste des nominés. Une liste composée de 13 romans français. Le 3 novembre prochain, nous connaîtrons le lauréat de ce prix prestigieux. Parmi les prétendants, nous retenons la présence de la journaliste Julia Deck qui a publié aux Edition de Minuit une œuvre remarquable : « Le triangle d’hiver ».  Je vous le recommande les yeux fermés !
Enfin, notre confrère Le 1, l’hebdomadaire lancé en avril dernier par le journaliste Eric Fottorino, ancien directeur du Monde et écrivain, vient de lancer un concours réservé aux nouveaux auteurs. Les prétendants doivent veiller à remplir plusieurs critères : ils ne doivent jamais avoir été publiés et le texte présenté doit être une œuvre de fiction inédite, écrite en langue française. La sélection du lauréat s’effectuera en deux temps. Un comité de lecteurs professionnels, choisis par Le 1 et les Editions du Sonneur, retiendra trois romans parmi les manuscrits reçus. Ensuite, le jury composé de l’équipe du 1, des Editions du Sonneur et des libraires partenaires, se réunira en mars 2015 pour départager les finalistes. Enfin l’auteur lauréat sera publié par les Éditions du Sonneur, en coédition avec Le 1, à l’automne 2015. Une très belle initiative que je tenais à saluer cette semaine.
 

Omri Ezrati
Samedi 20 Septembre 2014

Lu 422 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs