Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La chanteuse Amina Alaoui gratifie le public portugais d'un concert mémorable




La chanteuse marocaine Amina Alaoui a envoûté de sa voix gracieuse et voluptueuse un public venu nombreux assister à son concert mercredi soir au Centre culturel de Belem à Lisbonne. L'assistance a été emportée vers un monde d'art authentique par la voix mélodieuse et nostalgique d'une artiste qui a interprété avec grâce et brio une palette de chansons en arabe, en portugais et en espagnol, tirées de son dernier album +Arco Iris+ (Arc-en-ciel) paru en juillet 2011.Entourée d'un orchestre cosmopolite mêlant musiciens tunisiens et espagnols, elle a gratifié les mélomanes de douze pièces délicates aux couleurs changeantes de l'arc-en-ciel et aux textes poétiques.
La chanteuse à la voix aux mille émotions qui voyage entre Andalousie, Portugal, Maghreb et Orient, au gré d'improvisations libres autour de thèmes traditionnels, a été largement ovationnée et chaleureusement accueillie par un public connaisseur venu savourer l'art raffiné de cette artiste talentueuse qui s'est imposée par sa passion pour les musiques des pourtours de la Méditerranée, d'hier à aujourd'hui.
Le brassage de plusieurs genres musicaux a pour but de faire dialoguer les cultures à travers la musique qui est un langage pacifique mais aussi de rapprocher les peuples, a dit à la MAP, l'artiste qui a accédé avec joie à la demande du public qui a réclamé à deux reprises son retour sur scène au moment de son départ. Née en 1964 à Fès, Amina Alaoui est initiée dès son plus jeune âge à la musique traditionnelle arabo-andalouse et à la musique classique occidentale.
Parallèlement à ses études de linguistique et de philologie, elle développe un travail de recherche sur les chants arabo-andalous et orientaux. Tout en se spécialisant dans le chant Gharnati, elle renforce ses connaissances par l'étude du chant médiéval et persan à Paris en 1986, et se décide à exercer la musique en professionnelle. Spécialisée dans la transmission de la musique gharnatie par les maîtres du genre, elle débute sur disque en 1995 et sème depuis deux albums (Alcantara, 1998) et Siwan (2009) avec le pianiste norvégien Jon Balke.

MAP
Samedi 17 Mars 2012

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs