Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La capitale minière diversifie son offre culturelle : Khouribga se plie aux arts de ses ruelles




La capitale minière diversifie son offre culturelle  : Khouribga se plie aux arts de ses ruelles
L’actualité culturelle de la ville de Khouribga ne se résume plus qu’aux seules activités consacrées au septième art et aux arts plastiques. Et pour cause, la ville minière devait inaugurer à partir d’aujourd’hui, jeudi 24, la première édition d’un tout nouveau Festival consacré cette fois-ci aux arts de la rue.
Le nouveau rendez-vous artistique est tout simplement dénommé : Festival « Les arts des ruelles de Khouribga ». Dédié en particulier aux jeunes de la ville et de la région, ce Festival propose à ces derniers diverses activités mettant en lumière leurs talents dans le domaine des disciplines sélectionnées pour cette occasion.
Cette première édition sera marquée par l’organisation de trois compétitions officielles. Il s’agit des catégories « Musique » (“hip-pop” et “Rap”), « Chorégraphies » et «  “Break dance” et “New style” ». Un prix sera offert aux gagnants de chacune des trois catégories au cours d’une cérémonie qui aura lieu dimanche.
Prennent part à cette fête des arts de la rue, plusieurs groupes venant de diverses régions du Maroc et d’Italie. L’occasion pour les organisateurs de susciter un échange culturel entre les différents participants et de révéler des talents.
L’organisation du Festival « Les arts des ruelles de Khouribga » s’inscrit dans le cadre du programme de Solidarité avec les enfants du Maroc “SALEM” financé par le ministère des Affaires étrangères italien (coopération italienne) et réalisé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Cet événement bénéficie également du soutien de plusieurs acteurs notamment de la Fédération Royale marocaine des sports aérobics et fitness, les délégations de la Culture et des Sports et du Conseil municipal de la ville de Khouribga.
Cette manifestation est dotée d’un budget de 300.000 dh financé dont un tiers venant de l’Office chérifien des phosphates très impliqué dans la gestion de nombreuses infrastructures sportives et sociales de la ville.
Le Festival se poursuit jusqu’à dimanche 27 septembre, à la joie des habitants qui peuvent ainsi espérer passer un automne chaud et vivant.


ALAIN BOUITHY
Jeudi 24 Septembre 2009

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs