Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La boxe marocaine franchit enfin le premier pas, la preuve par Rabii et Hamout

Mohamed Arjaoui s’explique sur sa contre-performance




La boxe marocaine franchit enfin le premier pas, la preuve par Rabii et Hamout
Le boxeur marocain Mohamed Rabii (-69kg), s'est qualifié, jeudi, pour les quarts de finale des Jeux olympiques qui se déroulent à Rio de Janeiro, en battant, à l'unanimité des juges (3-0), le Kényan Rayton Nduku Okwiri.
Au prochain tour, Rabii, champion du monde en titre de sa catégorie (AIBA), affrontera, samedi prochain, l'Irlandais Steven Gerard Donnelly, vainqueur du Mongolien Tuvshinbat Byamba (2-1), le jour même.
Il s'agit du deuxième boxeur marocain à réussir son entrée en la matière, après Mohamed Hamout, qui s'est qualifié, plus tôt dans la journée, pour les huitièmes de finale des 56kg.
Hamout a décroché son billet après avoir battu l'Ukrainien Butsenko Mykola aux points (2-0). En huitièmes de finale, dimanche prochain, le Marocain jouera contre le champion olympique 2012, le Cubain Ramirez Robeisy. A rappeler que dans la catégorie des +91, le Marocain Mohamed Arjaoui a été éliminé dès son entrée en lice, mardi dernier, en perdant face à l'Azerbaïdjanais Mahammadrasul Majidov.
Arajoui (+91kg) a déclaré que son élimination dès le premier tour, mardi soir, au tournoi olympique de Rio de Janeiro est "due au manque d'entraînement".
Dans une déclaration à la presse à l'issue du combat qui l'a opposé à l'Azerbaïdjanais Mahammadrasul Majidov et perdu à l'unanimité des juges (10-9, 10-9,10-9), il a expliqué n'avoir plus joué depuis quatre mois après des accusations de dopage avant d'être blanchi par l'Agence mondiale antidopage suite à son opération oculaire.
« Il est difficile pour un boxeur de réaliser son objectif au bout de dix jours et face à des adversaires de gros calibre », a-t-il ajouté.
"Je visais le podium mais les conditions n'étaient pas réunies et le tirage au sort m'a placé face à des pugilistes très expérimentés", a-t-il déclaré.
Considéré comme l'un des meilleurs boxeurs de sa catégorie, Arjaoui avait remporté plusieurs titres internationaux dont une médaille de bronze aux Jeux de Londres 2012 et deux médailles d'or aux Championnats du monde de boxe dans la catégorie super-lourd qui se sont déroulés à Almaty (Kazakhstan) en 2013 et à Bakou (Azerbaïdjan) en 2011.

Samedi 13 Août 2016

Lu 1565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs