Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La blessure au genou de Falcao, drame national pour la Colombie

Le footballeur vedette risque d’en dire adieu au Mondial




La blessure au genou de Falcao, drame national pour la Colombie
Un véritable drame national a agité jeudi la Colombie, et pour une fois, ce n'est pas le conflit armé qui secoue le pays, mais le genou martyrisé de son footballeur vedette, Radamel Falcao, qui risque de dire prématurément adieu au Mondial. Un tacle sévère en Coupe de France mercredi soir a envoyé le "Tigre" au tapis, au grand dam de l'équipe de Monaco, où il évolue cette année, mais surtout de 47 millions de Colombiens.
Les images sont à la "Une" de tous les journaux du pays. Le principal quotidien El Tiempo a publié la photo de la star se tenant la tête dans les mains, sur une civière. "La blessure de Falcao fait souffrir les Colombiens", titre El Colombiano, le journal de Medellin. La station Bluradio a évoqué une "tragédie nationale".
Le court message publié jeudi par le club monégasque n'a pas vraiment rassuré les supporters. "Victime d'une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche", l'attaquant devra subir une opération pour récupérer "le plus vite possible". A temps pour la Coupe du monde cet été au Brésil?
La fédération colombienne de football est restée prudente. "Il faut attendre", a tempéré son président Luis Bedoya, lors d'un point-presse, rappelant que l'inscription des joueurs au Mondial est ouverte "jusqu'au premiers jours de juin".
Dans le magasin de sports officiel de la sélection, au coeur de la capitale, les maillots marqués du nom de Falcao ont tous été vendus. "Les gens n'arrêtent pas d'en demander, certains sont désespérés, d'autres veulent encore y croire", témoigne Luis Garcia, le gérant.
L'intéressé lui-même n'a pas perdu espoir. "Dieu rend possible l'improbable", a déclaré sur son compte Twitter Falcao, réputé pour être un homme profondément croyant.
Les messages de soutien ont abondé en faveur de l'enfant chéri de Colombie, où il est aussi adulé que la chanteuse Shakira. Depuis le président Juan Manuel Santos, qui lui a souhaité une "prompte récupération", jusqu'au roi Pelé.
Internet est aussi devenu, via les réseaux sociaux, un défouloir contre Soner Ertek, l'infortuné défenseur de la modeste équipe (4e division française) de Chasselay, une commune de moins de 3000 habitants, qui a envoyé le Colombien à l'hôpital.
La violence de certains commentaires n'a pas manqué d'évoquer dans les mémoires, le terrible sort réservé au footballeur colombien Andrés Escobar, criblé de balles sur un parking d'une discothèque de Medellin, coupable d'avoir marqué un but contre son camp à la Coupe du monde aux Etats-Unis en 1994, une Coupe du monde à laquelle la Colombie n’a plus participée depuis 1998.
 

Samedi 25 Janvier 2014

Lu 421 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs