Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La bijouterie joue le rôle principal de vecteur d’emploi à Tiznit

La coupe et couture et la menuiserie, autres métiers prépondérants dans le secteur de l’artisanat




La bijouterie joue le rôle principal de vecteur d’emploi à Tiznit
La bijouterie se taille une place de choix avec 29% des offres d'emplois que propose le secteur de l'artisanat au niveau de la province de Tiznit, une région où les métiers de l'artisanat couvrent la majorité des zones tant dans le milieu urbain que rural.
Sur un total de 12 mille emplois offerts par ce secteur, la bijouterie vient en tête, suivie par la coupe et couture et la menuiserie (18% chacune), le cuir et babouches (14%), les autres métiers d'artisanat (14%), la poterie (4%) et le plâtre (3%), indique un rapport de la direction provinciale de l'artisanat de Tiznit.
Le rapport fait état de la création à Tiznit d'un Ensemble artisanal pour un coût global de plus de 1.81 million de dirhams (MDH) disposant de 33 ateliers pour les mono-artisans, trois autres pour les coopératives, en plus d'un centre de formation en bijouterie, sachant que d'autres métiers d'artisanat (menuiserie, broderie et couture, tapisserie et poterie) sont exercés dans cet Ensemble.
S'agissant des projets lancés ou programmés pour l'année en cours, le document signale la réalisation de l'étude de faisabilité des projets d'infrastructures proposés par les partenaires locaux, à savoir la création d'un Institut des arts traditionnels à Tiznit, d'un village d'artisans à Tafraout, d'un espace des potiers à Tiznit et d'un complexe artisanal dans la même ville. Le ministère de tutelle a assuré l'équipement du centre d'appui technique de Tiznit (filière de bijouterie) pour un coût de 2.3 MDH, l'élaboration de la marque et la certification de la bijouterie en argent de Tiznit (0.4 MDH), l'élaboration de la marque et la certification des babouches de Tafraout (0.2 MDH), alors que le Conseil régional Souss-Massa-Drâa a déboursé 2 MDH pour l'acquisition des fours à gaz pour les potiers de la région.
Côté avancement des travaux pour d'autres projets pilotés par le ministère en 2013, le rapport fait état de la réalisation à hauteur de 20% de Dar Sanaa (0.3 MDH), de 50% des opérations de contrôle des articles de poterie et de l'octroi des certificats "Madmoun" (0.5 MDH) et de 50% des opérations de contrôle des article de cuir "babouches de Tafraout" (0.2 MDH).

MAP
Jeudi 22 Août 2013

Lu 625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs