Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La balance commerciale dans une mauvaise passe

Aggravation de 10,7 % du déficit commercial au 1er trimestre




La balance commerciale dans une mauvaise passe
A fin mars, les exportations marocaines ont progressé significativement mais moins que les importations qui ont atteint plus de 98 milliards de dirhams (MMDH), battant ainsi leur record durant le premier trimestre des cinq dernières années. Résultat, l’effondrement de la balance s’accélère annonçant un avenir de plus en plus sombre pour le commerce extérieur.
Les données de celui-ci ont envoyé des signaux divergents à fin mars 2014. Les exportations ont ainsi atteint environ 46,6 milliards de dirhams (MMDH) contre près de 45 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 3,5%, tandis que durant le premier trimestre de 2014, les importations ont enregistré un accroissement de 7,2%, soit plus de 6,5 MMDH, précise l’Office des changes qui vient de rendre publics ses indicateurs préliminaires des échanges extérieurs.
Dans le détail, l’Office des changes indique que les exportations du secteur automobile  ont progressé de presque de  moitié (43,3%) suite aux augmentations  des ventes de la construction automobile (2,7 MDH) et du segment câblage de 6,2% soit 246 MDH de plus. Celles des secteurs de l’électronique et de l’aéronautique ont, pour leur part, affiché  des augmentations respectives de 21,2% ou +347 MDH et de 5,9% ou +118 MDH. L’industrie pharmaceutique a, elle aussi,  enregistré une hausse de 3,7% (9 MDH), tandis que l’agriculture et l’agroalimentaire ont connu une baisse de leurs exportations de -2,5% ou -236 MDH, liées essentiellement au recul des ventes de l’industrie alimentaire (-5,6% ou -282 MDH) atténuée, toutefois par la hausse des exportations d’agrumes et primeurs (6,4% ou 186 MDH). Du côté des importations,  qui ont connu un accroissement de 6,5 MMDH,  hormis  les importations de biens d’équipement qui ont accusé une baisse de 12,9% (-2,7 MMDH), les différents groupes de produits ont enregistré des hausses.
 
Elles ont atteint plus de 98 MMDH, soit le niveau le plus haut enregistré durant le premier trimestre des cinq dernières années.  L’Office des changes impute ce résultat à l’accroissement des importations de blé de plus de 3 MMDH et de l’huile brute de pétrole de plus de 2,58 MMDH et des produits finis de consommation de 6,3%, soit 969 MDH.
Dans ces conditions, le taux de couverture des importations par les exportations a continué à s’effriter en atteignant 47,5% au 1er trimestre, au lieu de 49,2% un an auparavant et le déficit  commercial s’établit ainsi à -51, 44 MMDH contre -46, 45 MMDH un an auparavant.
Passant de 44 MMDH en 2000 à plus de 200 milliards de dirhams en 2012, puis en léger repli à 196 milliards de dirhams, le déficit structurel de la balance commerciale du Maroc, qui a accéléré son aggravation depuis 2010, a de nouveau appuyé sur le champignon durant cette première moitié de 2014.

Mohammed Taleb
Mardi 22 Avril 2014

Lu 992 fois


1.Posté par manal le 22/04/2014 11:23
Il ne faut pas s inquieter a ce point,au contraire si les importations battent des records ,c est que la demande interrieur est forte ,donc la croissance economique tire son epingle du jeux plus dans la demande interrieur du pays,a nous de trouver comment exporter plus et controler nos importations.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs