Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La bactérie Eceh au centre de la réunion des ministres européens de l’Agriculture




Les ministres européens de l'Agriculture et de la Sécurité alimentaire se retrouvent aujourd’hui à Luxembourg pour une réunion extraordinaire sur la bactérie tueuse Eceh et ses conséquences pour les producteurs de légumes, a annoncé lundi la présidence hongroise de l'UE.
«Il a été décidé que les ministres européens chargés de l'Agriculture et de la Sécurité alimentaire se retrouvent  aujourd’hui à Luxembourg», a indiqué à l'AFP un porte-parole de la représentation hongroise auprès de l'Union européenne, Marton Hajdu.
Les commissaires européens chargés de l'Agriculture, Dacian Ciolos, et de la Santé, John Dalli, «sont aussi invités», a précisé Marton Hajdu.
«Ils feront le point de la situation du point du vue du marché (des légumes) mais aussi du point de vue de la sécurité alimentaire», a-t-il souligné.
La date du 17 juin avait été envisagée dans un premier temps pour cette réunion extraordinaire, mais elle a été avancée.
L'épidémie mortelle d'Eceh, qui touche principalement l'Allemagne, et les avertissements émis par les autorités sanitaires allemandes contre la consommation de légumes crus tels que tomates, concombres et salades, ont provoqué une chute drastique des ventes de légumes et des exportations européennes, que plusieurs pays comme la Russie ont bloqué à titre préventif.
L'Espagne a critiqué l'Allemagne pour avoir mis en cause au début ses concombres comme source possible de l'épidémie et entend à présent demander des dédommagements.
De fortes présomptions, mais toujours aucune certitude: la traque à la bactérie mortelle s'orientait lundi vers les germes et autres jeunes pousses d'une exploitation agricole bio en Allemagne, et non à l'étranger, mais les autorités jouent la prudence.
«Nous avons certes des indices clairs qu'une entreprise de Uelzen (nord) est apparemment une source d'infection, mais nous devons attendre la confirmation des tests de laboratoire», a déclaré le ministre allemand de la Santé, Daniel Bahr, dimanche soir, à la chaîne publique ARD.
Les premiers résultats de tests pratiqués sur 40 échantillons de graines germées devaient être présentés lundi après-midi.
Après avoir lancé la fausse piste du concombre espagnol, qui a provoqué une mini-crise diplomatique entre Berlin et Madrid, l'Allemagne a décidé de jouer la prudence. L'Espagne a annoncé qu'elle allait réclamer à l'Union européenne «des aides extraordinaires» comme «dédommagement» pour le préjudice subi par son agriculture.
Dès jeudi, la chancelière Angela Merkel avait toutefois dit que l'Allemagne s'en remettrait à l'UE pour une éventuelle indemnisation.
Depuis dimanche, les graines germées sont dans le collimateur des autorités sanitaires allemandes, qui avaient jusqu'ici jeté l'opprobre sur les concombres, tomates et salades crus.
«La preuve définitive n'en a pas encore été apportée», a mis en garde Gert Lindemann, ministre de l'Agriculture de l'Etat fédéré de Basse-Saxe, où se trouve l'exploitation agricole mise en cause.
L'entreprise produit une variété de graines germées (brocoli, radis, moutarde, alfa alfa...) ou de jeunes pousses de haricots (mungo, azuki...), essentiellement pour les salades, venues d'Allemagne, mais travaille aussi avec d'autres pays européens et l'Extrême-Orient.
«Les présomptions sont toutefois si fortes que nous devons recommander aux consommateurs de renoncer pour l'instant à la consommation de graines germées», a-t-il dit.
En 1996, une épidémie similaire avait éclaté au Japon, faisant plus de 10.000 victimes, dont huit morts. Dans les sept années suivantes, 14 personnes devaient décéder au cours d'épidémies sporadiques.
Les autorités sanitaires nippones avaient d'abord soupçonné les graines de radis germées, mais aucune preuve n'était venue finalement étayer ces accusations et l'origine de l'épidémie n'a jamais été établie.

AFP
Mardi 7 Juin 2011

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs