Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Zambie et le Nigeria décidés à honorer leur statut de favori


Première journée du groupe «C»



La Zambie et le Nigeria décidés à honorer leur statut de favori
La Coupe d’Afrique des nations se poursuivra ce lundi à Nelspruit par la programmation des matches de la première journée du tour des seizièmes de finale du groupe «C».  Au programme Zambie-Ethiopie et Nigeria-Burina Faso, rencontres prévues respectivement à 15 et 18 heures GMT.
Sur le papier, la confrontation entre la sélection zambienne et son homologue éthiopienne s’annonce dans les cordes des champions d’Afrique, bien aguerris pour ce type de compétition. Ce qui n’est pas du tout le cas pour la formation éthiopienne qui retrouve la CAN après une longue absence de 32 ans, sachant qu’elle avait remporté le titre continental en 1962.
Depuis cette date, le football africain a beaucoup changé et se sont de nouvelles sélections qui ont émergé du lot, dont la Zambie, qui est parvenue lors de la précédente édition à bluffer tout le monde et à ravir ce prestigieux trophée aux dépens des Ivoiriens, malchanceux.
Tout comme le premier match, l’explication devant mettre aux prises le Nigeria et le Burkina Faso se présente à la portée des Green Eagles, des habitués des tours avancés de la Coupe d’Afrique. Contrairement aux Burkinabés, huit fois présents à la CAN et dont la meilleure performance reste une quatrième place lors de l’édition de 1998 qui s’était tenue à Ouagadougou.
Le Burkina, qui s’était qualifié à ce rendez-vous aux dépens de l’équipe nationale de Centrafrique, compte dans ses rangs toute une armada de joueurs professionnels qui évoluent surtout dans le championnat français, avec comme chef de file, le Marseillais Charles Kabore. Autrement dit, c’est une sélection qui ne devra manquer ni d’expérience, ni de qualité et qui voudra certainement jouer à fond ses chances dans ce groupe.
Pour l’équipe du Nigeria, qui regorge de talentueux joueurs éparpillés un peu partout dans le monde, elle piaffe d’impatience de pouvoir retrouver ce concours après l’avoir manqué l’année dernière au Gabon et en Guinée Equatoriale. Lauréats de la CAN en 1980 et 1994 et quadruple finaliste (1984, 1988, 1990 et 2000), les Nigérians font figure de favoris de ce groupe. Un standing devant être honoré sur le terrain, à commencer par la rencontre de ce soir face au Burkina.
Pour rappel, la seconde journée de ce groupe est programmée vendredi prochain avec Zambie-Nigeria et Burkina Faso-Ethiopie. Quant à la troisième manche, dont les matches se joueront simultanément, elle est prévue le 29 janvier avec Burkina-Zambie et Ethiopie-Nigeria.

Tarik Rayane
Lundi 21 Janvier 2013

Lu 231 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs