Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La «Voix» de la déesse de la pop s’est éteinte à tout jamais : Whitney Houston décède à la veille des Grammy Awards




La «Voix» de la déesse de la pop s’est éteinte à tout jamais : Whitney Houston décède à la veille des Grammy Awards
Les Etats-Unis et le monde de la musique R&B et pop ont perdu dimanche une de leurs légendes. En effet, la diva du rythm & blues  des années 80 et 90, Whitney Houston, dite aussi la «Voix» qui avait vendu le plus de disques et de vidéos dans le monde (55 millions rien qu’aux Etats-Unis) avec des tubes comme «Saving All My Love for You», «How Will I Know», «You Give Good Love», «I will always love you» etc, s’est éteinte samedi à Los Angeles à l’âge de 48 ans. La chanteuse a été retrouvée morte dans une chambre d’hôtel du Beverly Hills Hotel par les services d’urgence. Des boîtes de médicaments auraient été trouvées dans la chambre de la chanteuse, qui serait vraisemblablement  morte dans sa baignoire. Cependant, seule une autopsie devrait déterminer les causes du décès que d’aucuns ont déjà attribuées à « une noyade due à une overdose ou autre ».
Née en 1963, elle était la  fille de la chanteuse de gospel Cissy Houston, cousine de la diva Dionne Warwick. Pour avoir hérité d’une voix hors du commun, elle en était devenue la filleule d’Aretha Franklin. Whitney Houston possédait «une voix de type gospel parmi les plus puissantes de sa génération. Enfant, elle s’était forgée en chantant dans les églises. Adolescente, en plus de rêver une carrière de mannequin, elle a accompagné Chaka Khan et Jermaine Jackson. Ensuite et dès que le magnat de la musique Clive Davis l’a découvre, c’est l’ascension en peu de temps et le succès retentissant grâce notamment à ses tubes qui, en millions de copies, ont vite fait le tour du globe. «Saving All My Love for You» lui a valu son premier Grammy pour la meilleure chanteuse pop. C. Davis disait d’elle : « Elle met autant d’énergie dans une chanson, qui fait sentir les frissons descendre le long de la colonne vertébrale.»
Celle, qui avait talentueusement tenu le rôle d’une diva pop dans  le film «The Bodyguard» avec  Kevin Costner, avait cessé de trôner au sommet des palmarès de la musique. Elle imputait volontiers au mariage tumultueux qu’elle avait eu avec Bobby Brown, ses dérives de la drogue et l’alcool qui lui avaient abîmé voire dévasté cette formidable voix qui avait fait tant son succès. De par ces comportements afférents à une piètre qualité de vie, la fin de sa carrière s’en est fortement ressentie et les ventes de ses albums ont chuté. Whitney Houston, la déesse de la pop, est devenue au terme de son existence l’icône même du ravage de la consommation de drogue et d’alcool,  que sa brusque mort malheureusement illustre au plus juste.
Qu’à cela ne tienne ! « We will always love you Whitney» pour tout ce que tu nous a donné.

La veille des Grammy Awards : Décès de la diva de la pop Whitney Houston

La chanteuse et actrice américaine Whitney Houston, l'une des artistes pop ayant vendu le plus de disques avant de voir sa carrière sombrer dans la drogue et l'alcool, est morte samedi à 48 ans dans un hôtel de Beverly Hills, la veille de la cérémonie des Grammy Awards.
"A 15H55 (23H55 GMT), Whitney Houston a été déclarée morte au Beverly Hilton Hotel" où elle séjournait, a déclaré un porte-parole de la police de Beverly Hills, le lieutenant Mark Rosen.
Sa mort intervient à la veille des 54e Grammy Awards, les "Oscars" de la musique aux Etats-Unis, qui devaient se tenir dimanche soir à Los Angeles et qu'elle avait remportés à six reprises.
La chanteuse devait participer samedi à une soirée organisée au Beverly Hilton -- l'hôtel où elle a été retrouvée morte -- par le producteur Clive Davis, qui l'avait découverte, en marge des Grammys.
Les causes de la mort de la diva pop restaient indéterminées dans l'immédiat, selon le lieutenant Rosen, et des enquêteurs se trouvaient toujours dans la chambre de la chanteuse samedi soir pour tenter d'en préciser les circonstances.
M. Rosen a précisé que la police avait reçu à 15H43 un appel d'urgence de l'entourage de la chanteuse -- son compagnon, le chanteur de R&B Ray-J, selon CNN -- et qu'il avait trouvé son corps gisant par terre, dans sa chambre au quatrième étage. A leur arrivée, des membres du personnel de sécurité de l'hôtel étaient déjà en train de tenter de la ranimer, sans succès.
De multiples véhicules de police et un laboratoire d'analyse criminelle mobile étaient stationnés devant l'hôtel, tandis que les clients regardaient les informations sur des télévisions installées dans le hall.
Une poignée de fans étaient également rassemblés dans le Beverly Hilton, où la soirée de Clive Davis se tenait malgré tout.
Sur les réseaux sociaux, notamment twitter, les hommages de célébrités et d'anonymes n'ont pas tardé. "J'ai le coeur brisé et suis en pleurs après la mort choquante de mon amie, l'incomparable Whitney Houston", a écrit la chanteuse Mariah Carey.
"Nous avons perdu une autre légende. Mon amour et mes prières vont à la famille de Whitney", a déclaré pour sa part Christina Aguilera, tandis que Rihanna a simplement écrit: "Je n'ai pas de mots! Juste des pleurs".
Les organisateurs des Grammys ont précisé qu'ils allaient opérer des changements dans le programme de la soirée, qui devait se tenir dimanche au Staples Center, et que Jennifer Hudson chanterait un hommage à la chanteuse.
Surnommée "La Voix", Whitney Houston a dominé la scène musicale américaine de pop et de soul dans les années 1980 et 1990, et vendu 170 millions de disques.
Parmi ses plus grands hits figurent "How Will I Know", "Saving all My Love for You" et "I Will Always Love You", chanson phare de l'année 1992 et du film "Bodyguard" où elle partageait l'affiche avec Kevin Costner.
Cousine de Dionne Warwick et fille d'une choriste Cissy Houston, elle était née le 9 août 1963 à Newark (New Jersey) et s'était lancée dans la musique après un peu de mannequinat et des participations à des sitcoms. Depuis le début des années 2000, des problèmes de toxicomanie ont valu à Whitney Houston de faire souvent la Une de la presse populaire, tandis que son créneau musical a été occupé par des chanteuses plus jeunes comme Mariah Carey puis Beyoncé ou Rihanna.
En 2009, après des années d'absence artistique au cours de laquelle elle a fait parler d'elle autant pour ses démêlés avec la drogue que pour sa carrière, Whitney Houston a publié un nouvel album "I look to you", salué par la critique.
"Je peux résister à la douleur, mais ma vie ne se résume pas à cela", chante-t-elle dans la chanson "Nothin' but love", présente sur son dernier album.
En 2010, elle avait dû annuler une partie de sa tournée européenne et être hospitalisée à Paris pour une infection respiratoire et était toujours confrontée à ses démons qui lui ont valu une nouvelle cure de désintoxication au printemps dernier.
Sa dernière apparition publique remonte à jeudi, où elle a été aperçue devant une discothèque d'Hollywood débraillée et désorientée, selon la chaîne ABC. Elle y avait également eu une altercation avec une célébrité de télé-réalité, selon le Hollywood Reporter.

AFP

L’hommage des artistes

Chanteurs, producteurs ou simples fans: les hommages se sont multipliés dimanche après la mort de Whitney Houston, décédé samedi après-midi à Beverly Hills, à l’âge de 48 ans. De nombreux artistes ont notamment réagi sur Twitter, comme Mariah Carey, "le cœur brisé" par cette nouvelle. "Je suis en pleurs après la mort choquante de mon amie, l’incomparable Mme Whitney Houston", écrit la chanteuse sur son compte.
Christina Aguilera a pour sa part salué une "légende". "Mes amours et mes prières vont à la famille de Whitney". Rihanna, elle, a simplement écrit : "Je n’ai pas de mots ! Juste des pleurs". Le crooner Tony Bennett a salué "la plus grande chanteuse que j’aie jamais entendu", qualifiant sa mort de "tragédie". "L'une des plus belles voix de l'histoire de la musique"
Le chanteur soul Smokey Robinson a affirmé à CNN qu’il espérait que "les gens se souviendront des choses positives à son sujet, et pas trop de ses problèmes. Tout le monde a des problèmes", ajoutant que la chanteuse, qui avait sombré dans la drogue, "avait l’une des plus belles voix de l’histoire de la musique".
Le frère de Michael Jackson, autre star de la pop décédée brutalement, Jermaine Jackson, a affirmé sur CNN que ses pensées allaient à la mère de Whitney Houston. "J’imagine ce qu’elle doit traverser, parce que nous sommes passés par là avec ma mère et c’est très dur de survivre à son enfant".
Des fans rassemblés devant l'hôtel
Quant à Neil Portnow, président de la Recording Academy, organisatrice des Grammy Awards prévus dimanche, il a rendu hommage dans un communiqué à "l’une des plus grandes chanteuses pop de tous les temps". "Une lumière s’est éteinte dans notre communauté", a-t-il ajouté. Quincy Jones, musicien et producteur, collaborateur de Michael Jackson, a évoqué "un talent vraiment original et incomparable". "J’ai toujours regretté de ne pas avoir eu l’occasion de travailler avec elle".
La jeune génération a également tenu à rendre hommage à la diva disparue. Justin Bieber, l’idole des ados, a ainsi écrit sur son compte Twitter : "Je viens juste d’apprendre la nouvelle. C’est dingue. L’une des plus grandes voix vient de mourir". Katy Perry s’est dite "très affectée". Et Bruno Mars, chanteur hawaïen en lice pour les Grammy Awards, a déploré "une terrible nouvelle". "J’en ai l’estomac retourné. Personne ne chantait comme Whitney". Et les fans ont quant à eux convergé vers le Beverly Hilton, où Whitney Houston a trouvé la mort, et se tenait à l’extérieur du bâtiment. Rassemblés devant l’hôtel, certains ont improvisé une chorale, et une jeune femme a déclaré à la chaîne CNN : "the show must go on", le spectacle doit continuer.

Europe1

Une voix et un destin en or ternis par la drogue

Physique de mannequin, voix lumineuse et puissante, l'Américaine Whitney Houston, décédée samedi à Beverly Hills, a eu l'une des carrières les plus brillantes parmi les chanteuses pop de son temps, mais son parcours a été terni par des problèmes de drogue abondamment relayés par la presse people.
A 48 ans, la star, lauréate de 26 American Music Awards et de six Grammys, peut aligner des chiffres astronomiques pour témoigner de ses succès passés.
Selon son site officiel, elle a écoulé quelque 170 millions d'albums en 25 ans. Et elle a été la première artiste à placer sept "singles" consécutifs au top des ventes, selon la presse spécialisée.
Les bonnes fées du gospel, de la soul et du R'n'B se sont penchées très tôt sur le destin de Whitney Houston, née le 9 août 1963 à Newark (New Jersey). Cousine d'une chanteuse célèbre aux Etats-Unis (Dionne Warwick), elle aurait pu être choriste comme sa mère Cissy Houston, ce qu'elle sera d'ailleurs dès l'adolescence auprès d'artistes comme Chaka Khan et Lou Rawls.
Mais après un peu de mannequinat et des participations à des sitcoms, Whitney Houston signe dès 1983, à 20 ans, un premier contrat avec la maison de disques Arista.
En 1985, Whitney Houston annonce un deuxième album au titre encore plus sobre ("Whitney", 1987) et plusieurs années triomphales.
L'icône devient objet de cinéma dans "The Bodyguard" (1992), où elle joue au côté de Kevin Costner. La bande originale du film sera l'une des plus vendues dans le monde, en partie grâce à la ballade soul "I Will Always Love You": Whitney Houston expose les charmes d'une voix exceptionnellement agile, puissante voire explosive, au souffle long et à l'aigu insolent.
La chanteuse est artistiquement et médiatiquement moins exposée dans les années 1990: elle signe quelques bandes-son mais laisse passer huit ans entre "I'm Your Baby Tonight" (1990) et l'album suivant, "My Love is your Love" (1998).
Dans les années 2000, elle défraye davantage la chronique people qu'elle n'occupe les pages culture des journaux. Consommatrice de cocaïne et de marijuana, elle suit plusieurs cures de désintoxication et se dit d'elle-même "sa pire ennemie".
Son mari, le chanteur Bobby Brown, qui a eu affaire à la justice pour violences, alcool au volant et consommation de drogue, s'exhibe en famille dans une émission de télé-réalité en 2005. Whitney Houston demandera le divorce l'année suivante. Endettée, la chanteuse est même contrainte de vendre en 2007 des biens personnels (robes, instruments...) sur ordre de la justice.
Après des années de disette artistique au cours de laquelle elle a laissé la place à des chanteuses plus jeunes comme Mariah Carey puis Beyoncé et Rihanna, Whitney Houston signe en septembre 2010 son retour avec un nouvel album, "I Look to You". La voix, moins puissante, s'est un peu voilée mais le disque est plutôt bien accueilli par la critique.
"Je peux résister à la douleur, mais ma vie ne se résume pas à cela", chante Whitney Houston dans "Nothin' But Love", single qui a donné son titre à sa dernière tournée mondiale en 2010 qui avait dû être interrompue pour des problèmes de santé.

AFP

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 13 Février 2012

Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs