Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Voie lactée a un cœur en forme de cacahuète




La Voie lactée a un cœur en forme de cacahuète
Si notre Voie lactée a déjà fait l’objet de nombreuses études, elle est loin d’avoir dévoilé tous ses secrets. Et certains sont pour le moins étonnants ! C’est ce que viennent de constater deux équipes d’astronomes qui se sont une nouvelle fois penchées sur notre galaxie. Pour cela, elles ont utilisé des données fournies par plusieurs télescopes de l’Observatoire européen austral (ESO). Objectif : obtenir un meilleur aperçu des structures centrales de la Voie lactée. En effet, cette dernière est une galaxie spirale qui présente une forme de disque dont le diamètre atteint environ 80.000 années-lumière. Au centre de ce disque, se trouve un renflement appelé «bulbe galactique», lui-même entouré par un gigantesque halo sphérique. Situé à environ 27.000 années-lumière de la Terre, le bulbe contient d’après les estimations, quelque 10.000 millions d’étoiles. Or, au cours d’une précédente étude, des astronomes avaient déterminé que cette structure avait une mystérieuse forme de X.
Toutefois, ceci restait relativement flou car ces régions sont particulièrement difficiles à observer, obscurcies par les nuages denses de gaz et de poussière. C’est donc pour avoir un meilleur aperçu que les scientifiques ont réalisé un nouveau modèle des zones centrales de notre galaxie à partir des données des télescopes. Ceci a abouti au modèle le plus précis réalisé jusqu’ici et à une belle surprise pour les astronomes : le coeur de la Voie lactée ressemble à une cacahuète spatiale ! «Nous avons découvert que la région interne de notre galaxie a la forme d’une cacahuète dans sa coque vue de côté, et d’une barre extrêmement allongée vue du dessus», explique Ortwin Gerhard, membre de la première équipe du Max Planck Institute for Extraterrestrial Physics (MPE) en Allemagne. «C’est la première fois que nous pouvons voir ceci clairement dans notre Voie lactée». Les observations de cette équipe réalisées grâce au télescope VISTA ont en fait permis de mettre en évidence des étoiles qui n’avaient pas pu l’être avant, car pas assez lumineuses. Les astronomes ont ainsi identifié pas moins de 22 millions d’étoiles appartenant à la classe des géantes rouges dans le bulbe même et ses alentours. «La profondeur du catalogue d’étoiles de VISTA excède de beaucoup celle des travaux précédents et nous pouvons détecter la population entière de ces étoiles, même dans les régions les plus obscures», explique Christopher Wegg du MPE.» A partir de cette distribution d’étoiles, nous pouvons concevoir une carte tridimensionnelle du bulbe galactique. C’est la première fois qu’une telle carte a été réalisée sans supposer un modèle pour la forme du bulbe», ajoute le principal auteur de l’étude à paraître dans la revue Monthly Notices de la Royal Astronomical Society.

Libé
Mardi 8 Octobre 2013

Lu 102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs