Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Turquie se dirige vers des élections anticipées

Les détracteurs d’Erdogan l'accusent de lancer l'action militaire contre le PKK pour reconquérir l'électorat nationaliste




Les négociations pour la formation d'un gouvernement de coalition ayant échoué à dix jours du deadline constitutionnel de 45 jours (23 août), la Turquie se dirige vers des élections anticipées en novembre prochain.
La Grande coalition entre les partis de la justice et du développement (AKP) et républicain du peuple (CHP, opposition), qui devaient recueillir un soutien de 390 députés au Parlement qui compte 550 sièges, ne verra donc pas le jour, les deux adversaires , cherchant à nouer un partenariat historique, n'ayant pas créé cette surprise de parvenir à une base d'accord.
L'AKP ayant dirigé seul le pays durant 13 ans et le CHP étant son principal opposant durant cette période, il était difficile pour les deux formations, idéologiquement opposées, de s'essayer à gouverner ensemble le pays.
Nous avons tenté de répondre aux attentes exprimées par la Nation le 7 juin dernier. Mais malheureusement, au stade actuel, il n'y a pas de base favorable pour un partenariat gouvernemental, a expliqué M.Davutoglu, qui s'est dit, toutefois, heureux de constater que nous étions d'accord sur de nombreux points, mais il y a une profonde divergence d'opinions dans les domaines cruciaux de la politique étrangère et de l'éducation .
Résigné à en appeler une nouvelle fois à la volonté nationale pour assurer la stabilité durable du pays, il a assuré que cette nécessité, qui a fortement augmenté, est devenue la seule possibilité.
La probabilité d'élections anticipées faisait déjà son chemin et semblait même être acceptée par une large frange de la société (50,6% favorables).
Un sondage, publié jeudi dernier par l'institut SONAR, créditait l'AKP de 42,9%  contre 40,8% en juin dernier, un résultat susceptible de lui permettre de récupérer sa majorité au sein de l'assemblée nationale.
Depuis les résultats du scrutin de juin, le chef de l'Etat a fait peu de secret de sa préférence pour la règle du parti unique. Son souhait est de récupérer la majorité perdue pour amender la Constitution et renforcer ses pouvoirs de chef d'Etat, estime-t-on.
Les détracteurs du président Erdogan l'accusent de lancer l'action militaire contre le PKK pour reconquérir l'électorat nationaliste et affaiblir l'opposition pro-kurde dont le succès électoral a privé l'AKP de sa majorité et ont dénoncé la stratégie de tension de l'AKP de vouloir se présenter à ces élections en affirmant que cette situation chaotique est due au fait qu'il n'a pas obtenu la majorité pour gouverner seul.
 Le leader du CHP Kemal Kiliçdaroglu a ouvertement fait endosser au président Erdogan la responsabilité de bloquer les efforts de former un tel gouvernement et l'a mis en garde de mener le pays vers de nouvelles élections à travers la politique de sang en rouvrant le conflit armé avec les Kurdes.
Dans l'actuel climat troublé de violences où les attaques meurtrières se produisent à un rythme quasi quotidien, la Turquie n'a pas un jour à perdre , a plaidé la confédération turque des entreprises et des affaires (TURKONFED).
La Turquie qui se trouve dans une situation extrêmement difficile, alors que l'économie ralentit, que la tension sociale et politique monte, et que les terroristes multiplient lâchement leurs attaques dans le pays, voit à chaque jour culbuter sa livre qui touche un record historique de faiblesse face au dollar et à l’euro.

Samedi 15 Août 2015

Lu 224 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs