Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Syrie prend au sérieux sa participation à la conférence de Genève

Washington se félicite de la lancée du processus des négociations




La Syrie prend au sérieux sa participation à la conférence de Genève
Le ministre syrien de l’Information Omran al-Zoubi a dit mercredi que le gouvernement syrien participerait à la conférence de Genève 2 sur la Syrie dans un esprit d’ouverture à toutes les idées.  Lors d’une interview accordée à la principale chaîne de télévision syrienne, le ministre a insisté sur le sérieux du gouvernement syrien à participer aux pourparlers de paix à Genève afin de parvenir à une solution politique à la crise prolongée en Syrie.  Il a toutefois indiqué que certaines parties tenteraient de contrecarrer la conférence «comme elles ont contrecarré les pourparlers iraniens à Genève», faisant référence aux négociations hésitantes entre l’Iran et les puissances occidentales au sujet du programme nucléaire iranien. Ecartant les conditions préalables de la coalition de l’opposition en exil avant sa participation à la conférence, M. Al-Zoubi a déclaré que son gouvernement ne s’intéresse pas aux conditions préalables de l’opposition.  Par ailleurs, les Etats-Unis se sont félicités de la décision de la Coalition nationale syrienne (CNS) de participer à la future conférence de paix de Genève, a rapporté mercredi la presse.
«C’est une avancée significative dans le processus de mise en place de la conférence de Genève, dont le but est (...) d’établir par consentement mutuel des deux délégations qui négocient un gouvernement de transition exerçant les pleins pouvoirs exécutifs», a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Jen Psaki.
La porte-parole s’est également félicitée de la présence de représentants de la Coalition nationale kurde au sein de la coalition syrienne, qui «garantit une meilleure représentativité de la diversité syrienne».
 L’opposition a exigé aussi l’ouverture de corridors humanitaires pour permettre d’acheminer des secours aux Syriens assiégés et permettre l’évacuation des civils, ainsi que la libération des prisonniers.
 Paris, par la voix du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, s’est également félicité mardi de l’accord de la Coalition nationale syrienne à sa participation à Genève-2, qualifiée d’»avancée majeure vers la possibilité d’une solution politique».
 La conférence de Genève II parrainée par les Etats-Unis et la Russie, qui devait initialement se dérouler l’été dernier, a été repoussée à plusieurs reprises. Cet accord de principe du CNS pourrait en accélérer la tenue.

Libé
Vendredi 15 Novembre 2013

Lu 164 fois


1.Posté par mine16 le 15/11/2013 12:01 (depuis mobile)
Finalement , la coalition nationale syrienne veut bien venir négocier , à condition que le régime syrien s' auto-détruise et que le pouvoir lui soit remis ! Mais alors , qu'y a t il à négocier ????

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs