Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Suisse, pays attaché à ses citoyens-soldats

Vote favorable pour le service militaire obligatoire




La Suisse, pays attaché à ses citoyens-soldats
L’initiative qui attira l’attention pour la votation du 22 septembre 2013 demandait l’abrogation du service militaire obligatoire pour les hommes, au profit d’un service militaire à titre volontaire.  Les Suisses, suite à cette proposition du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) majoritairement composé de socialistes féministes et verts,  ont voté pour le maintien de la conscription militaire. Une très large  majorité de votants ( 73,2%) a rejeté la proposition de rendre la conscription facultative.
Dans ce petit pays de huit millions d’habitants, l’armée est constituée de citoyens-soldats et cette armée de milice est considérée comme l’un des fondements de la nation. C’est pour cela que le gouvernement et les deux Chambres du Parlement ont également largement voté contre le projet.
La votation de ce dimanche 22 septembre portait sur 3 sujets distincts. La loi sur l’abrogation du service militaire obligatoire, la révision de la loi sur les épidémies pour mieux protéger la population contre les menaces sanitaires mais également sur une loi de libéralisation des heures d’ouverture des shops des stations-services. Les deux dernières ont été approuvées par le peuple suisse : la révision de la loi sur les épidémies fut largement acceptée et les rayons des shops de stations-service seront désormais ouverts la nuit.
En Suisse, la votation fait référence aux scrutins populaires tels que les initiatives et les différents types de référendum. A ces occasions, les citoyens sont appelés à se prononcer sur un ou plusieurs sujets. Le résultat de la votation est contraignant, car les autorités sont obligées d’appliquer le résultat du vote quelles que soient les recommandations qu’elles auraient pu communiquer.  Concernant les initiatives populaires, le peuple suisse revotera le 24 novembre prochain.
La Suisse conserve son armée traditionnelle. Les citoyens ont massivement refusé dimanche cette initiative et n’ont laissé aucune chance au GSsA qui sort affaibli de la campagne. Un rejet attendu car la population a toujours refusé ses initiatives, mais l’association antimilitariste avait déjà recueilli de meilleurs scores.

Danaé Pol (stagiaire)
Mardi 24 Septembre 2013

Lu 85 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs