Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La SNEP redresse la barre après quatre années difficiles


Le résultat net consolidé de la filiale du Groupe Chaâbi sort du rouge au 30 juin 2016



Profitant du contexte de retour confirmé à la normale du marché international de l'éthylène et des premières retombées de la stratégie de rationalisation industrielle initiée dès 2014, la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP) parvient à redresser la barre après 4 années difficiles, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la filiale du Groupe Chaâbi, cotée à la Bourse de Casablanca, la société de bourse BMCE Capital souligne que le résultat net consolidé de SNEP sort du rouge au 30 juin 2016, passant de -40,6 millions de dirhams (MDH) à 2,4 MDH, pour une marge nette en amélioration à 0,6%. 
Au terme du premier semestre 2016, rapporte la MAP, le plasturgiste affiche au compteur un chiffre d'affaires en appréciation de 21,9% à 400,1 MDH, ajoute la même source, notant que le résultat d'exploitation profite de cette performance pour revenir en territoire positif s’établissant à 22,8 MDH (contre -15,3 à fin juin 2015), fixant ainsi la marge opérationnelle à 5,7% (-4,7%).
Toujours dans le rouge, le résultat financier atténue son déficit à -11,4 MDH. De même, le résultat non courant allège ses pertes à -430 mille dirhams (KDH), contre -649 KDH une année auparavant.
En social, le courant d'affaires ressort en augmentation de 21,9% à 400,1 MDH retrouvant le niveau d'activité de la société à la même période en 2014. Le résultat d'exploitation passe, pour sa part, d'un déficit de -20 MDH à un excédent de 19 MDH, pour un résultat net qui renoue avec les bénéfices à 11,1 MDH (versus -33,3 MDH au premier semestre 2015).
En termes de perspectives, SNEP escompte maintenir une profitabilité positive et demeure confiante en ce qui concerne la mise en application des nouvelles mesures de défense commerciale sur les importations de PVC (polychlorure de vinyle) en provenance de l'Union européenne et du Mexique. 
Parallèlement, la société ambitionne de s'approvisionner à moindre coût en énergie à partir de 2018, dans le cadre du contrat de fourniture d'électricité d'origine éolienne, traduisant la mise en œuvre de son programme d'efficacité énergétique.
Depuis le début de l’année, le titre SNEP s’est apprécié de 12,50%, contre un repli de 56,50% une année auparavant et une régression de 49,08% depuis 2013.

Libé
Mardi 18 Octobre 2016

Lu 485 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs