Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Russie cesse la coopération antidrogue avec les Etats-Unis


Un signe de tension entre Moscou et Washington



La Russie cesse la coopération antidrogue avec les Etats-Unis
La Russie a annoncé mercredi qu’elle mettait fin à l’accord de coopération avec les Etats-Unis sur la lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé, un nouveau signe témoignant de la détérioration des relations entre les deux pays. Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a ordonné de mettre fin à cet accord russo-américain signé le 25 septembre 2002, car il «ne correspond plus aux réalités actuelles et son potentiel est épuisé», précise le service de presse du gouvernement dans un communiqué.
L’accord, qui prévoyait que les Etats-Unis participent au financement de certains projets russes visant à lutter contre le crime organisé et le trafic de stupéfiants, était jusque-là nécessaire en raison de moyens budgétaires insuffisants, ajoute le communiqué, laissant entendre que la Russie n’avait plus besoin de fonds extérieurs. Cette annonce intervient sur fonds de tensions russo-américaines qui se sont accrues ces derniers temps après une série de mesures prises par Moscou afin de réduire l’influence de Washington sur la vie politique en Russie. La Russie a ainsi adopté en décembre une loi interdisant l’adoption d’enfants russes aux Etats-Unis et prévoyant de dresser une «liste noire» de ressortissants américains indésirables dans le pays, soupçonnés d’avoir violé en particulier les droits des citoyens russes.
Considérée comme l’une des mesures les plus hostiles prises par Moscou envers Washington depuis la guerre froide, cette loi a été votée en réponse à une loi précédemment adoptée par le Congrès américain et promulguée par le président Barack Obama, qui interdit notamment de séjour aux Etats-Unis les responsables russes impliqués dans la mort en prison en 2009 du jeune juriste Sergueï Magnitski.
En septembre 2012, la Russie a ordonné à l’Agence américaine pour le développement international (USAID) de cesser ses activités, l’accusant de s’immiscer dans la politique intérieure en soutenant des groupes critiques du régime.

AFP
Jeudi 31 Janvier 2013

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs