Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Russie bloque à nouveau une déclaration de l'Onu sur la Syrie

Le démantèlement de l’arsenal chimique se poursuit




La Russie bloque à nouveau une déclaration de l'Onu sur la Syrie
La Russie a bloqué mercredi une déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant les frappes aériennes des forces du président syrien Bachar Al-Assad et notamment l'utilisation de missiles et de "barils d'explosifs" contre les villes syriennes, ont annoncé des diplomates.
La Russie, allié indéfectible du président Assad, s'était opposée à une déclaration similaire le 19 décembre qui aurait condamné les attaques du gouvernement syrien contre la population civile.
La Russie, avec la Chine, a aussi opposé son veto à trois résolutions du Conseil de sécurité qui prévoyaient de condamner le gouvernement syrien et le menaçaient de sanctions.
Mercredi, les membres du Conseil de sécurité n'ont pu se mettre d'accord parce que les amendements proposés par la Russie "visaient clairement à effacer de la déclaration toute référence à ce qui s'est passé à Alep", a déclaré un diplomate onusien sous le sceau de l'anonymat.
Le texte de mercredi, rédigé par le Royaume-Uni, exprimait "l'indignation" du Conseil à propos des frappes aériennes qui visent quotidiennement Alep, la grande ville du nord de la Syrie. Le texte faisait référence à plus de 700 morts et 3.000 blessés depuis le 15 décembre.
La guerre civile en Syrie, qui dure depuis près de trois ans, a fait plus de 100.000 morts et des millions de réfugiés et déplacés.
Auparavant,  le Conseil de sécurité s'attend à ce que le démantèlement total des armes chimiques de la Syrie ait bien lieu comme prévu à la fin juin, et ce, malgré un retard dans le calendrier prévu pour leur élimination, a déclaré mercredi Mme Sigrid Kaag, la chef de la Mission conjointe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et de l'ONU chargée de ce travail.
Un premier chargement d'agents chimiques les plus dangereux a quitté la Syrie mardi, soit une semaine après la date prévue pour l'achèvement de cette partie du plan de désarmement chimique de la Syrie approuvé par l'ONU.
Le plan prévoit que la totalité de l'arsenal chimique syrien soit détruite au 30 juin 2014. 

Vendredi 10 Janvier 2014

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs