Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Russie annonce la fin de son retrait de Syrie dans 2 à 3 jours

L'opposition proche de Moscou s'invite aux négociations de Genève




La Russie va achever le retrait du gros de son contingent de Syrie, ordonné par le président Vladimir Poutine, d'ici "deux à trois jours", a annoncé jeudi le commandant des forces aériennes russes, Viktor Bondarev.
 "Je pense que tout sera fini très rapidement (...). D'ici deux à trois jours, nous aurons exécuté la mission fixée" par Vladimir Poutine et le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré le général Bondarev au quotidien populaire Komsomolskaïa pravda.
 Il s'agit notamment du retrait d'avions et d'hélicoptères, a-t-il ajouté, en refusant de préciser combien d'aéronefs rentraient en Russie et combien restaient déployés en Syrie.
 La Russie avait déployé une cinquantaine de bombardiers, avions d'attaque au sol et hélicoptères en Syrie qui ont effectué des milliers de raids aériens.
 Le chef de l'Etat russe avait annoncé lundi soir, à la surprise générale, que la tâche de ses forces armées en Syrie avait été "globalement accomplie" et ordonné le retrait de la majeure partie du contingent russe.
 Les premiers pilotes et leurs avions avaient quitté mardi la base aérienne de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie, et étaient arrivés en Russie sous les vivats de leurs proches et avec les félicitations des responsables militaires. Un deuxième groupe est arrivé mercredi.
 Moscou procédait depuis le 30 septembre à des frappes aériennes en Syrie en soutien aux forces du président Bachar al-Assad.
 La Russie garde toutefois des installations et des hommes sur place, notamment sur la base aérienne de Hmeimim, pour surveiller le respect du cessez-le-feu, entré en vigueur le 27 février, et pour continuer de frapper des "objectifs terroristes" en Syrie.
 Vladimir Poutine devait décorer jeudi sous les ors du Kremlin des militaires russes ayant participé aux opérations en Syrie. De retour dans leur patrie après le retrait annoncé de la majeure partie du contingent militaire russe, a annoncé mercredi la présidence. Plus de 700 soldats et officiers des forces russes ont été invités à prendre part à une cérémonie qui devait se dérouler jeudi à 10H00 GMT.
Par ailleurs, l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie devait rencontrer jeudi la principale formation d'opposition, qui veut être le seul interlocuteur de l'ONU aux pourparlers de paix à Genève, alors qu'un groupe rival proche de Moscou réclame d'y être associé.
Cette délégation, dite "Groupe de Moscou", qui inclut également deux représentants du "Groupe du Caire" a été reçue pour la première fois mercredi soir par l'émissaire de l'ONU.
 Elle est vivement contestée par l'opposition "officielle" réunie au sein du Haut comité des négociations (HCN) qui rassemble des représentants politiques et des groupes armés et dénie toute légitimité au Groupe de Moscou sur le terrain.
 "Nous sommes ici en tant que négociateurs", a affirmé Randa Kassis, opposante laïque et co-présidente du "Groupe de Moscou", à l'issue de leur rencontre avec l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.
 "Nous voulons un processus de transition, une solution politique. Nous ne sommes pas en concurrence avec quiconque, nous sommes tous des composantes de la négociation", a martelé à son tour Qadri Jamil, co-président de la délégation et ancien vice-Premier ministre syrien.
 M. De Mistura, seul en mesure de préciser le statut exact de cette délégation, entre consultants ou négociateurs, ne s'est pas présenté devant la presse.

Vendredi 18 Mars 2016

Lu 157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs