Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Route d'Al Wahda et le concept du "citoyen-militant"




Le 18 novembre 1955, le regretté Souverain Mohammed V annonçait dans le discours du Trône la fin du protectorat et l'avènement de l'indépendance. L'objectif était d'édifier le Maroc indépendant, ce qui était la mission de la jeunesse marocaine. Partant de là est venue l'idée d'un grand projet national, la Route d'Al Wahda dont le coup d'envoi des travaux a été donné par le Souverain. Des travaux qui se sont étalés sur les trois mois d'été de l'année 1957.
"Le projet occupe sa place naturelle dans la campagne nationale de mobilisation des forces vives en vue de l'édification de notre indépendance", comme l'a écrit le martyr Mehdi Ben Barka dans une lettre adressée à SM le Roi. Ajoutant qu' " il est question de la construction d'une Route longue de 60 kilomètres reliant Taounate à Kétama et ce, grâce au bénévolat de la jeunesse marocaine".
Le sujet de l'unité du Maroc, articulé autour de ce projet, revêtait une grande importance symbolique. Dans la mesure où il traduisait de façon concrète une liaison entre les régions du Sud et du Nord, reliées auparavant par des accès aux abords des montagnes du Rif. Cette unité fut exprimée aussi par le rassemblement de jeunes volontaires en provenance des différentes régions du Maroc qui s'investissaient à fond dans leur mission commune.
Feu SM le Roi Mohammed V avait dit : " Vous avez réussi dans la mission de lutte pour l'indépendance, pour cela, nous comptons sur vous pour que vous fassiez aujourd'hui votre devoir dans la bataille pour l'édification d'un Maroc nouveau. Et que les chantiers de la Route d'Al Wahda deviendront une vraie école où les étudiants, les professeurs et les officiers donneront des exposés sur la culture générale, à même de permettre aux jeunes d'inculquer un nouveau souffle au sein de leurs communautés respectives ".
SM le Roi avait effectué à plusieurs reprises des visites au Centre national Maâmoura où se déroulaient les sessions de formation au profit des cadres qui ont veillé sur les chantiers de la Route d'Al Wahda. Du fait que le projet n'a pas fait de différence entre l'œuvre de construction et ce qui en découle comme action éducative. 304 volontaires dont 45,40% d'instituteurs ont bénéficié de ces stages qui ont précédé chacune des trois étapes  de la Route d'Al Wahda durant l'été 1957.
Ces sessions de formation visaient à :
- Donner aux participants la formation et les informations nécessaires en vue de leur permettre de communiquer aux volontaires les programmes des rencontres de formation pratique ;
- Préparer les stagiaires à accomplir le rôle de superviseurs pionniers impliqués dans la vie sociale. Ce qui leur permet de mener leur tâche non pas en tant que chargés de mission dissociés du groupe, mais en tant que stagiaires volontaires, soucieux d'accomplir en toute conscience leur mission d'encadrement à laquelle ils ont été formés ;
-Former des groupes d'encadrement des chantiers à chaque étape. Des groupes constitués du chef de chantier, d'un vice-responsable adjoint du programme, d'un formateur chargé du divertissement et de trois autres membres chargés de la presse, de la radio, des affiches murales du chantier et des enquêtes et des reportages…
La Route d'Al Wahda a été un message clair autour du concept du "militant-citoyen" dont le pays avait grand besoin pour mettre un terme à un héritage d'un demi-siècle de colonialisme et trois siècles de sous-développement.
Tout au long des différentes étapes de ce grand projet, Mehdi Ben Barka ne cessait de répéter : " Nous sommes en train de construire la route et la route nous construit ".

Par Abdelouahed Radi
Vendredi 29 Octobre 2010

Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs