Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Rencontre du film transsaharien de Zagora rend hommage à Abdeljebbar El Wazir




La Rencontre internationale du film transsaharien de Zagora rendra hommage lors de la sixième édition qui aura lieu du 17 au 20 juin courant, au vétéran des comédiens marocains Abdeljebbar El Wazir.
Selon les organisateurs de cette manifestation cinématographique, le choix d’Abdeljebbar El Wazir n’est pas fortuit, dans la mesure où il est l’un des précurseurs du théâtre marocain et l’un des comédiens qui ont marqué, par leur présence sur scène, une bonne période de l’histoire du théâtre marocain.
Le comédien qui a entamé sa carrière déjà sous l’ère coloniale au milieu des années quarante du siècle précédent, est aussi l’une des personnalités qui ont œuvré par leurs contributions artistiques et leurs actions sportives, à la résistance et à la libération du pays.
Selon le livre biographique paru récemment à l’initiative de l’écrivain journaliste Abdessamad El Guebbas, les débuts d’Abdeljebbar El Wazir remontent à 1951, lorsqu’il a donné, aux côtés d’autres acteurs, une représentation théâtrale intitulée « Al Fatmi et Dawya » dans la salle de cinéma «Mabrouka».
En tant que comédien, Abdeljebbar El Wazir dont le nom est resté lié à la célèbre troupe théâtrale « Al Wafaa Al Marrakchia », reflète cette tendance naturelle vers les situations comiques et la créativité humoristique.
Par la même occasion, les organisateurs prévoient également l’organisation d’une dédicace pour le livre biographique sur Abdeljebbar Al Wazir, en présence de son auteur, l’écrivain journaliste  Abdessamad Guebbas, qui a retracé les parcours riches et pluriels de cet artiste.
Initiée par l’Association Zagora pour le film transsaharien, ce rendez-vous cinématographique entend mettre au-devant de la scène les films ayant fait du désert et du Sahara, une thématique et un créneau à valoriser et à promouvoir.
Le public local sera ainsi au rendez-vous avec plusieurs films appartenant à plusieurs pays disposant d’espaces désertiques, dont l’Algérie, la Tunisie, le Koweit, le Tchad, la Palestine, le Luxembourg, la Chine, les Etats-Unis et l’Australie, et bien évidemment le Maroc.
Que ce soit dans la salle du complexe culturel ou en plein air, les cinéphiles visionneront une dizaine de films tels que les long-métrages luxembourgeois « La nuit d’Arabie », koweitien, « Le désert des Amazighs », palestinien « Ce qui vous reste », tunisien « Un si beau voyage » et tchadien « N’djamena Cuty ».
Les participants auront, lors de cette édition, à débattre de la thématique du désert, dans le cadre d’un colloque intitulé : « L’enseignement, l’apprentissage de la culture de l’image  et développement des ressources humaines ».
Emboîtant le pas aux précédentes éditions, les organisateurs ont prévu aussi des ateliers d’initiation aux métiers du cinéma, en faveur des lycéens de la ville.

MAP
Jeudi 4 Juin 2009

Lu 325 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs