Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Premier League claque des dents et de l'argent




La Premier League claque des dents et de l'argent
Une somme record supérieure à un milliard de livres (1,3 milliard d'euros) a déjà été dépensée en Angleterre depuis l'été. Lors du mercato hivernal, l'activité est essentiellement venue de clubs inquiets d'être privés des droits TV faramineux en cas de relégation en 2016.
Les clubs de Premier League avaient déjà investi 1,143 milliard d'euros cet été pour se renforcer, augmentant ainsi l'enveloppe estivale de 4% par rapport à 2014. Le cabinet Deloitte a calculé lundi que 170 autres millions ont déjà servis en janvier à acheter des joueurs à 24 heures de la clôture. Soit autant qu'en janvier 2015.
A titre de comparaison, 60 ME avaient encore été dépensés lors du dernier jour en 2015, ce qui permet aisément d'imaginer une nouvelle somme hivernale vertigineuse pour une Premier League qui garde quelques gros coups dans sa manche pour les dernières heures.
Car une peur panique semble s'être emparée du Royaume.
"Ce sentiment reflète la situation, reconnaît ainsi Rob Wilson, expert football-finance à la Sheffield Hallam University. Il faut impérativement rester cette année en Premier League pour toucher ensuite les droits TV. On a assisté cet hiver à une activité assez soutenue des équipes du bas du classement, qui ont dépensé des sommes assez élevées. Comme certaines grosses équipes de D2 d'ailleurs. C'est intéressant car c'est une autre réaction aux revenus offerts aux équipes qui seront promues".
Les nouveaux contrats négociés en 2015 par l'élite s'appliqueront cet été et, pour les clubs qui en bénéficieront, c'est la garantie de toucher une partie d'un immense gâteau valorisé à 6,76 milliards d'euros, voire 10,5 lorsque les TV étrangères se seront acquittées de leur dîme.
Newcastle, 18e, a ainsi dépensé 38 ME pour débaucher deux internationaux anglais désireux de se relancer (Shelvey, Townsend) ainsi que le Bordelais Saivet. Sunderland, 19e, a lui pris cinq joueurs, dont l'autre Girondin Khazri pour une somme rondelette estimée à une dizaine de millions d'euros.
Par contre, le haut du panier est resté étonnamment discret, privilégiant un mercato d'ajustement à long terme. Alors qu'il avait dépensé 40 ME sur Bony en janvier 2015, Manchester City, très actif cet été, a préféré ne pas bouger une oreille, si ce n'est pour s'assurer la venue de Pep Guardiola sur son banc cet été. Et il n'est même pas dit que la grave blessure de De Bruyne l'amène au débotté à sortir de sa réserve...
United, l'autre club de la ville, en a fait de même mais le contexte est différent. Le club tangue et la cote de son entraîneur Louis van Gaal, qui a déjà considérablement dépensé depuis 18 mois sans grands résultats, a sûrement baissé. Un départ l'été prochain n'est pas exclu et ce n'est sans doute pas le moment d'exaucer tous ses souhaits.
Chelsea a le même problème avec l'intérimaire Guus Hiddink, qui trouble la visibilité du club à long terme et le rend peu séduisant à l'achat. Les Blues ont donc replâtré en se faisant prêter Pato et en pariant sur l'avenir avec Miazga, un jeune défenseur US qui envoie un message clair aux vieillissants Terry et Cahill.
Plus au nord de Londres, Arsenal a procédé de façon identique avec Elneny, milieu égyptien de Bâle. En revanche, Chelsea a très bien préparé le terrain en envoyant Ramires en Chine pour 26 ME.
Mal classé, Liverpool est lui passé à côté, ne trouvant pas d'accord avec le Shakhtar Donetsk pour Teixeira alors que les Reds étaient prêts à dépenser plus de 30 M EUR.
Ils reviendront peut-être revanchards au cours d'un été qui promet encore d'être agité.
"Nos clubs seront encore forcés de dépenser plus car les prix grimperont comme conséquence de cette augmentation des recettes, prévient encore M. Wilson. On pourrait assister à un nouveau record, amélioré d'environ 20%. Les clubs européens ont critiqué cet accord mais ils vendront plus cher leurs joueurs et indirectement ils bénéficieront de la manne anglaise. Ce qui, accessoirement, les aidera à conserver leurs meilleurs éléments".

Mercredi 3 Février 2016

Lu 921 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs