Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Premier League a dominé le marché des transferts




Le patron du Bayern Munich, Karl Heinz Rummenigge, craint une domination de plus en plus prononcée de la Premier League sur le marché des transferts, prévoyant un "tsunami" encore "plus violent" l'été prochain, a-t-il déclaré vendredi dans une interview à la presse.
"Le nouveau contrat anglais permet d'être encore plus dominant sur le marché qu'il ne l'a été, je sais déjà ce qui va se passer l'été prochain. Le tsunami sera encore plus violent", prédit Rummenigge dans les colonnes du quotidien Süddeutsche Zeitung.
La Premier League, qui a dépensé plus d'un milliard d'euros lors du mercato estival selon des calculs de la société spécialisée Deloitte, grâce aux milliards des droits télé revalorisés à 7 milliards d'euros pour 2016-2019, a largement puisé dans le championnat allemand durant le mercato estival.
"On n'a vu que le sommet de l'iceberg", ajoute l'ancien international, qui pense que l'on va assister à la renaissance des clubs anglais. "J'ai vu le centre d'entraînement des jeunes que Manchester a mis en place et franchement, il n'y a pas mieux, estime le patron du Bayern, assurant avoir "vu la même chose à Tottenham, Arsenal et Chelsea". 
Rummenigge a déjà des idées pour la Bundesliga, qui génère "seulement" 500 millions d'euros actuellement, pour les futures négociations entre les télés et la Ligue allemande (DFL): franchir la barre "du milliard d'euros".
Il souhaite qu'à la chaîne Sky, détentrice des droits sur le marché allemand, s'ajoutent d'autres candidats comme Telekom, Vodafone, d'autres opérateurs sur le câble voire même la chaîne publique.
En tant que sélectionneur, Joachim Löw a jugé jeudi lui que l'offensive financière anglaise n'était "pas si dramatique" pour le championnat d'Allemagne.
Il a estimé que la Bundesliga n'était pas saignée à blanc et restait "attractive", tout en soulignant que "la majorité des champions du monde jouent encore en Allemagne", rapporte l’AFP.
Bastian Schweinsteiger a été le seul champion du monde 2014 à rejoindre l'Angleterre cet été en quittant le Bayern Munich pour Manchester United.
Pour Löw, "si les clubs gèrent intelligemment l'argent et investissent dans la formation, cela va bénéficier durablement au football allemand et particulièrement à l'équipe nationale".
Selon lui, ce sont même les Anglais qui sont confrontés au "plus grand problème car leurs jeunes talents auront peu de temps de jeu".

Lundi 7 Septembre 2015

Lu 137 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs