Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Palestine s’offre la dernière édition d’«Arab Idol»

Mohamed Assaf, idole de tout un peuple




La Palestine s’offre la dernière édition d’«Arab Idol»
La saison estivale démarre sous les meilleurs auspices pour la scène musicale palestinienne avec la consécration historique de Mohamed Assaf.
Le jeune chanteur d’origine palestinienne, âgé de 23 ans, a remporté la dernière édition du plus fameux concours de télé-crochet arabe, «Arab Idol», devenant ainsi l’idole de tout un peuple et de sa cause.
C’est une première pour le peuple palestinien qui n’a pas caché sa joie, d’autant plus que ce jeune artiste s’est brillamment illustré tout au long de cette compétition au point de l’emporter haut la main, devant ses rivaux égyptien et syrien qui n’ont toutefois pas démérité.
Il y avait de la joie ce week-end dans les Territoires palestiniens où les bonnes nouvelles sont plutôt rares. Il faut dire que Mohamed Assaf, dont les portraits géants étaient placardés un peu partout dans les Territoires occupés, a de la plus belle manière remporté «Arab Idol».
C’est peu dire que de souligner que le sacre de la nouvelle étoile de la chanson arabe, saluée par tout un peuple en liesse, était attendu avec enthousiasme.
En effet, pour suivre les dernières péripéties de cette compétition, retransmise en direct sur la télévision panarabe MBC de Beyrouth, les habitants de la Palestine s’étaient retrouvés en masse dans les cafés, restaurants, hôtels et chez leurs voisins pour partager ensemble cet instant historique. Il n’était pas question dans l’esprit de tous de manquer ce grand rendez-vous télévisuel et surtout le jeune chanteur qui espérait être récompensé devant des millions de téléspectateurs.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Palestiniens ne s’étaient pas trempés quant au sacre du jeune, né à Misrata (Libye), qui vit à Khan Younès.
Dotée d’une voix exceptionnelle, il a quasiment pulvérisé le concours, impressionnant le jury et les téléspectateurs qui le voyaient déjà victorieux.
Précisons que Mohamed Assaf a interprété lors de la finale du fameux télé-crochet arabe «Ally el-Kofiya». Sans doute qu’il pressentait déjà sa victoire.

Alain Bouithy
Lundi 24 Juin 2013

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs