Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La PME promeut son émergence


Le forum dédié à la petite et moyenne entreprise a accueilli 5.000 visiteurs



La PME promeut son émergence

La petite et moyenne entreprise (PME) est décidément au sommet de la vague ces temps-ci. A travers la tenue de la toute première édition de son Forum, elle vient ainsi de mettre le pied à l’étrier. Cet événement, organisé à la Foire internationale de la capitale économique, les 11 et 12 décembre courant sous le thème "Accélérons notre émergence", a, en fait, connu un franc succès. 
En effet, les objectifs du Forum de la PME et de ses partenaires dont la mobilisation des forces publiques et privées pour promouvoir les programmes structurants et les mesures d'accompagnement qui leur sont destinées et aussi l’encouragement de l'accès de celle-ci aux marchés nationaux et internationaux, ont été, bel et bien atteints.
Aussi, l’affluence de plus de 5.000 visiteurs à l’instar de décideurs, dirigeants d'entreprises, institutionnels, administrations publiques, grands comptes, associations économiques ainsi que des PME du Maroc, Afrique, Europe, Moyen-Orient, Asie, et Amérique, a fortement contribué à la réussite de ce rendez-vous.
En clair, il s’agissait, selon les organisateurs de ce Forum, d’impliquer tous les partenaires de la PME pour mettre en avant les stratégies sectorielles, les programmes de soutien de l'administration publique, les offres de financements public et privé, les accompagnements à l'export, les opportunités d'intégration locale et de coopération avec des opérateurs africains, européens, asiatiques et américains. 
«Né de l'idée de doter la PME d'un événement à la hauteur de ses ambitions de développement, ce Forum, organisé en partenariat avec le Centre régional d'investissement (CRI) du Grand Casablanca, a mobilisé toutes les forces vives publiques et privées pour faire émerger un écosystème optimal et d'autant plus favorable au développement des entreprises et industries », a précisé la directrice générale du Forum, Asmâa Ayoub avant d’ajouter qu’une démarche a été tracée pour distinguer cette première édition qui a, in fine, la volonté de contribuer à libérer le potentiel de croissance des PME, au Maroc, en Afrique et à l'étranger. Dans la foulée, cet événement a été ponctué notamment par la présence du  ministre délégué auprès du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Mamoun Bouhdoud, qui  a indiqué, lors de la cérémonie de clôture, que ce Forum vient mettre en exergue l’intérêt accordé à la PME dans le développement économique du pays.
Et de souligner qu’il est grand temps pour le Maroc, sous l'impulsion donnée par le Souverain, de rejoindre le train en marche des pays émergents et d’enclencher un cycle vertueux de croissance et de développement. Et pour atteindre ce but, a-t-il mis en relief, seule l'industrie nationale peut servir de pivot en ajoutant que cette dernière doit croître considérablement pour peser plus fortement dans le PIB national.
Le ministre a également saisi l’occasion pour rappeler que le plan d'Accélération industrielle est fondé sur la solide conviction que l'industrie n'est pas spécifique aux seuls grands groupes. Il a souligné, dans ce sens, qu'un tissu industriel fort, innovant et résilient doit être organisé en écosystèmes et constitué de tous les types d'entreprises, de l'auto-entrepreneur à la grande entreprise en passant par la PME. Il n’a pas manqué de relever, par ailleurs, que le Maroc s'est doté des leviers nécessaires pour réussir la structuration de l'industrie nationale en écosystèmes, notamment un Fonds de développement industriel de quelque 3 milliards de dirhams par an jusqu'en 2020 et une assiette foncière de 1.000 hectares qui sera mise en location à des tarifs compétitifs. Et pour conclure en beauté, M. Bouhdoud a énoncé le cadre réglementaire qui connaît de nombreuses améliorations, la création du statut de l'auto-entrepreneur, disponible dès 2015 dans les 2.000 bureaux de Barid Al-Maghrib ainsi que la refonte en profondeur de la charte de la TPME qui est en cours de finalisation pour apporter plus de lisibilité et plus de leviers à l'Etat afin de soutenir le développement du tissu des très petites, petites et moyennes entreprises dont la contribution à l’évolution du PIB et à la croissance économique  du pays n’est plus à prouver…
 

Meyssoune Belmaza
Lundi 15 Décembre 2014

Lu 622 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs