Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Nuit des galeries : “Chienne de vie” à La galerie Fan-Dok




La Nuit des galeries : “Chienne de vie” à La galerie Fan-Dok
Sous le signe "Chienne de vie", les œuvres de l’artiste peintre Abdellatif Ilkem seront accrochées aux cimaises de la galerie Fan-Dok à Rabat, du 24 septembre au 23 octobre prochain.
L’inauguration de cette exposition, qui s’inscrit dans le cadre de l’événement La Nuit des galeries, aura lieu vendredi 24 septembre de 18h30 à 24h00.
Pourquoi "Chienne de vie"? Tout simplement «parce que l’univers de Ilkem est peuplé de chiens, chiens perdus, errants, fous, affamés, malades, enragés, des chiens dans des situations similaires à celles que l’homme peut vivre. C’est peut-être pour cela qu’il existe autant d’expressions qui concernent le chien. Des expressions comme, se faire le chien de quelqu’un, Meliouh bhal lkelb, Fils de chien, Ould el kelb, aiouss ouidi  en berbère (à croire que cette expression existe dans toutes les langues) », justifie la directrice de la galerie Fan-Dok, Hakima Lebbar.
Cette dernière invite le public à visiter cette exposition qui aborde de manière subtile de nombreuses questions ayant trait à la mort, la terreur, la violence, la religion, la sexualité,… à travers les représentations du chien.
«Tout cela peut paraître bien sombre, mais c’est sans compter avec le talent de Ilkem qui pare d’humour et de légèreté un trait fort et sans concession», ajoute Hakima Lebbar. Et de souligner que cet artiste «est un travailleur acharné, convaincu, recherchant toujours la justesse de son expression, troquant souvent les pinceaux pour des branches de roseau, la toile pour le papier, pourvu qu’il puisse se rapprocher le plus possible de ce qu’il veut exprimer. Abdellatif  Ilkem est de cette trempe où l’authenticité constitue la force et l’énergie. Il s’inscrit dans une recherche innovante avec une figuration qui gagne en liberté», précise la directrice de Fan-Dok au sujet du peintre dont c’est la première exposition individuelle à Rabat.
Natif de Bouizarkan en 1964, Abdeltif Ilkem vit et travaille à Tiznit. En 2009, il a bénéficié d’une résidence à la Cité des Arts à Paris. 

AB.
Lundi 20 Septembre 2010

Lu 787 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs