Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Nasa sélectionne les instruments pour sa prochaine mission martienne de 2020




La Nasa sélectionne les instruments pour sa prochaine mission martienne de 2020
Le futur robot que la Nasa prévoit d'envoyer sur Mars en 2020 sera équipé de sept instruments scientifiques qui permettront de mener des expériences sans précédents et de tester des technologies d'exploration, a annoncé jeudi l'agence spatiale américaine.
Ces sept instruments, d'une valeur totale de 158 millions de dollars, ont été sélectionnés à partir de 58 propositions soumises en janvier par des chercheurs et ingénieurs du monde entier.
La mission martienne de 2020 est d'une conception similaire au robot Curiosity, qui s'est posé sur la planète rouge en août 2012 et continue à fonctionner avec succès.
Plus sophistiqué, il pourra avec ces sept instruments effectuer des analyses géologiques du site d'atterrissage, déterminer l'habitabilité potentielle de l'environnement et effectuer pour la première fois des recherches de signes de vie dans le passé de Mars avec des détecteurs de matière organique.
Les scientifiques sélectionneront aussi une collection de roches martiennes et d'échantillons de sol qui seront stockés dans le robot pour être potentiellement ramenés sur la Terre lors de futures missions.
"Le robot Mars 2020 doté de ces nouveaux instruments scientifiques avancés, dont ceux de partenaires internationaux, a le potentiel de percer davantage de mystères du passé de la planète rouge contenus dans sa géologie", a souligné lors d'une conférence de presse John Grunsfeld, administrateur adjoint de la Nasa chargé des missions scientifiques. 
"Cette mission va permettre d'étendre notre quête pour la vie dans l'Univers et d'offrir des occasions de développer de nouvelles capacités dans les technologies d'exploration", a-t-il ajouté.
Le robot Mars 2020 devrait aussi permettre de faire avancer notre connaissance sur la manière dont les humains qui exploreront Mars dans le futur pourront par exemple produire de l'oxygène à partir du dioxyde de carbone (CO2), abondant dans l'atmosphère martienne, a précisé la Nasa.
Les scientifiques pourront aussi utiliser cette mission pour comprendre les dangers présentés par la poussière sur Mars. "Mars détient les ressources nécessaires pour aider à supporter la vie, ce qui peut réduire la quantité de vivres que les missions habitées devront apporter", a souligné William Gerstenmaier, responsable des missions habitées de la Nasa. "Tester les techniques pour extraire ces ressources et comprendre l'environnement martien aidera à rendre la conquête de Mars faisable", a-t-il estimé.
Un des instruments sélectionnés a été proposé par une équipe franco-américaine. Il s'agit du SuperCam, fruit d'une collaboration entre le Centre national d'études spatiales (CNES) et le Los Alamos National Laboratory qui sera placé sur le mât du robot pour analyser à distance la chimie des roches de Mars avec la capacité de détecter des biosignatures, des traces d'une vie passée.
La mission Mars 2020, d'un coût de 1,9 milliard de dollars, sera lancée en juillet 2020 et le robot doit se poser sur la planète rouge en février 2021.
 

AFP
Samedi 16 Août 2014

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs