Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La NASA recrute des volontaires pour rester au lit pendant 70 jours




La NASA recrute des volontaires pour rester au lit pendant 70 jours
Votre lit est votre meilleur ami et vous avez de la peine à chaque fois qu’il vous faut le quitter ? Alors l’expérience “Bed-Rest Study” est peut-être pour vous. Récemment, la NASA a lancé un nouvel appel à candidatures afin d’entamer cette étude dont le principe a de quoi en séduire plus d’un. Celle-ci consiste à demander aux volontaires de rester au lit pendant 70 jours, le tout pour la coquette somme de 18.000 dollars.
Menée par le Johnson Space Center, cette étude est une nouvelle étape dans la préparation de vols habités de longue durée. En effet, elle vise plus concrètement à étudier les conséquences de la microgravité que pourrait subir le corps des astronautes. Cela fait longtemps déjà que les scientifiques se penchent sur ces effets, en suivant notamment de près tous les astronautes qui viennent à bord de la Station spatiale internationale (ISS).
Néanmoins, les conséquences pourraient être d’autant plus importantes avec des vols de plus longue durée. C’est pourquoi la NASA multiplie les études afin d’en savoir davantage.   Comme on peut l’imaginer, si rester 70 jours au lit peut en séduire certains, le véritable protocole est beaucoup moins attirant. Car les volontaires devront rester allongés 24 heures sur 24 pendant 70 jours, à l’exception de courts moments où ils subiront quelques tests. Le lit sera lui légèrement incliné (avec un angle de 6°) afin que les jambes soient un peu relevées.
Selon le Dr Roni Cromwell, scientifique qui mènera la “Bed-rest study”, cette inclinaison va faire remonter les fluides organiques au niveau de la partie supérieure du corps, déclenchant des conditions cardiovasculaires similaires à celles rencontrées dans l’espace. “Et en mettant quelqu’un au lit pendant une longue période, il y a également une atrophie des muscles et de la densité osseuse”, explique le Dr Cormwell à Forbes.
Lorsqu’ils sont dans l’espace, les astronautes peuvent se propulser à travers une pièce à l’aide d’une simple poussée. Leurs muscles travaillent donc beaucoup moins et c’est là qu’apparait l’atrophie évoquée par le Dr Cromwell. C’est pourquoi il est si important d’évaluer la nature et l’importance de ces changements: pour pouvoir mettre en place des contre-mesures destinées à minimiser ces conséquences. Dans l’ISS, par exemple, les astronautes se livrent régulièrement à des exercices physiques.
“Etre capable de tester de nouvelles idées sur Terre sauve un temps de vol inestimable. Ce que l’alitement fait à la physiologie des sujets et la façon dont des contre-mesures peuvent être utiles à cette physiologie, nous aident à mieux préparer et protéger les astronautes quand ils sont dans l’espace”, explique Joe Neigut, du Johnson Space Center de Houston.
Aussi, bien que couchés pendant 70 jours, les volontaires pourront s’adonner à des activités variées telles que lire un livre, jouer à un jeu sur leur téléphone, communiquer avec leurs proches via Internet et même travailler, du moment qu’ils ne bougent pas du lit. De même, les quelques exercices physiques réalisés se feront à l’horizontale à l’aide d’équipements particuliers avec lesquels les volontaires feront connaissance pendant les 14 jours précédant la phase pratique de l’étude. “Nous leur demandons aussi de réaliser des tâches que les astronautes feraient en atterrissant à la surface d’une planète.

Maxisciences
Jeudi 26 Septembre 2013

Lu 510 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs