Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Mostra de Venise dévoile son 69ème palmarès : Le Lion d’or attribué au film sud-coréen “Pieta”




La Mostra de Venise dévoile son 69ème palmarès : Le Lion d’or attribué au film sud-coréen “Pieta”
La Mostra de Venise a dévoilé samedi soir son palmarès sur la scène du Palais du Cinéma de Venise. Sans grande surprise, le Lion d’or du meilleur long métrage a été attribué au film choc du cinéaste sud-coréen Kim Ki-duk, « Pieta », sur la tentative de rédemption d’un petit malfrat qui redécouvre sa part d’humanité dans une société hostile et corrompue par l’argent.
Le jury de la 69ème édition du Festival du film international de Venise, présidé cette année par l’Américain Michael Mann, consacre ainsi l’un des deux grands favoris de cette édition. Une belle récompense pour ce film choc qui avait reçu un bel accueil lors de sa projection et surtout un nouveau sacre pour Kim Ki-duk qui n’en est pas à sa première victoire à Venise.
Et pour cause. Habitué des festivals européens, le cinéaste de 51ans s’était déjà vu attribuer en 2004 le Lion d’argent du meilleur réalisateur pour son film « Locataires ». Autant dire que Venise lui porte bonheur.
Accompagné sur le podium de l’interprète principale du film, Cho Min-soo, pour recevoir son prix, le cinéaste sud-coréen a déclaré : « Je désire remercier tous ceux qui ont contribué à ce film ainsi que Venise, le Festival de Venise et tout le public italien, et enfin les membres du jury ». Avant d’entonner a capella une chanson en coréen.
Egalement donné favori dans la course au Lion d’or, parmi les 18 films en compétition, le long métrage « The Master » du réalisateur américain Paul Thomas Anderson qui n’est pas reparti bredouille. Il s’en tire tout de même à bon compte. Les acteurs Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix, se partagent conjointement le Lion d’or du meilleur acteur pour leurs rôles dans ce film inspiré de l’histoire du fondateur de l’Eglise de la Scientologie, Ron Hubbard.
A cette récompense, il faut ajouter celle du Lion d’argent du meilleur réalisateur décerné au metteur en scène Paul Thomas Anderson.
Le jury a également décerné d’autres prix au cours de cette soirée. Le Prix spécial du jury, qui est revenu à l’Autrichien Ulrich Seidl pour son rôle dans « Paradies : Glaube », et celui de la meilleure actrice attribué à l’actrice Hadas Yaron pour sa performance dans « Fill the Void ».
Tandis que le Prix du meilleur scénario est revenu au Français Olivier Assayas pour « Après Mai » et celui de la meilleure contribution technique au cinéaste italien Daniele Cipri pour « E stato il figlio ». Enfin, le Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir féminin ou masculin a été attribué à Fabrizio Falco, pour ses rôles dans « E stato il figlio » de Daniele Cipri et « La belle au bois dormant » de Marco Bellocchio.
Pour rappel, le jury était composé notamment de l’actrice et mannequin française Laetitia Casta, du cinéaste italien Matteo Garrone et de l’actrice britannique Samantha Norton.

Mardi 11 Septembre 2012
ALAIN BOUITHY

Lu 446 fois
ALAIN BOUITHY

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | Spécial Eté








Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma