Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Mostra de Venise couronne « Faust » du Russe Alexandre Sokourov




La Mostra de Venise couronne « Faust » du Russe Alexandre Sokourov
La 68ème Mostra de Venise a décerné ses prix samedi soir. Après dix jours de compétition, c’est donc « Faust » du réalisateur russe Alexandre Sokourov, inspiré du chef-d’œuvre de Goethe, qui aura eu les faveurs du jury en décrochant à l’unanimité le prestigieux Lion d’Or.
Le triomphe du septuagénaire, avec une très longue filmographie derrière lui, déjoue ainsi les pronostics qui donnaient vainqueurs « Carnage » de Roman Polanski ou encore « Les marches du pouvoir » de George Clooney. Ces deux productions, qui avaient les faveurs du public et des critiques, repartent bredouilles. Tout comme "Poulet aux prunes" de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud et par "Un été brûlant" de Philippe Garrel qui représentaient le cinéma français.
Le jury présidé par le cinéaste et producteur américain Darren Aronofsky a décerné sans grande surprise le prix d’interprétation masculine à l'acteur germano-irlandais Michael Fassbender qui s’est illustré avec brio dans le rôle d'un jeune cadre célibataire en pleine addiction sexuelle dans « Shame » du réalisateur britannique Steve McQueen.
La Chinoise Deani Ip s’est vu attribuer le prix de la meilleure actrice pour sa prestation dans « Tao jie » (Une vie simple), film sur la vieillesse signé du réalisateur Ann Hui (Chine/Honk Kong).
Le prix spécial du jury est revenu au film italien "Terraferma" signé Emanuele Crialese.
Censuré cinq fois en Chine, le film « Ren shan ren hai » (People Mountain People Sea) du réalisateur Cai Shangjun remporte le Lion d'argent de la meilleure mise en scène. Le film traite des conditions de travail difficiles dans les mines en Chine.  « Alpeis » (« Alpes »), production grecque du réalisateur Yorgos Lanthimos s’est vu offert le prix du meilleur scénario, alors que « Là-bas » de Guido Lombardi repart avec le prix du meilleur premier film.
Ouverte le 31 août dernier, la Mostra de Venise a proposé cette année 23 longs métrages d’excellente facture en compétition. Des productions présentées en avant-première mondiale. Avec aux manettes de grands noms du cinéma mondial comme les réalisateurs et acteurs Polanski, Clooney, Cronenberg, To et Friedkin. Mais aussi de jeunes réalisateurs à la touche ingénieuse.
Une magnifique programmation qui traduit la volonté des organisateurs de ce grand rendez-vous du cinéma de revenir sur les fondamentaux du cinéma.

ALAIN BOUITHY
Lundi 12 Septembre 2011

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs