Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Mémoire de l’avenir




L’exposition prévue à partir de ce 6 septembre au théâtre national Mohammed V à Rabat, propose une lecture chronologique de cinq décennies de l’histoire de l’Ittihad. Elle rappelle l’étape de la constitution, et celles qui  lui l’ont suivie, à commencer par le gouvernement Abdallah Ibrahim, en passant par les années difficiles,  le IIème congrès, le congrès extraordinaire, avant de s’arrêter sur les autres étapes de cette expérience dont les congrès, les prises de positions, les événements et les procès.
L’objectif de cette exposition est non pas d’écrire l’histoire de l’Union nationale/Union socialiste des forces populaires, une mission qui revient aux historiens et aux chercheurs qui se pencheront, sans doute, sur cette expérience en tant que l’une des clés essentielles pour lire et comprendre l’histoire politique du Maroc indépendant.
L’objectif de cette exposition avant tout, c’est de célébrer cette mémoire qui s’étale sur un demi-siècle. Une célébration qui s’inscrit dans la poursuite de notre lutte contre  l’occultation et l’oubli, lesquels  ont constitué pendant des décennies, une politique de lutte systématique contre l’Ittihad et ses symboles. Cette exposition vise  également à mettre en lumière les dossiers qui ont constitué et qui constituent toujours, une source d’inspiration qui sous-tend la lutte du peuple marocain. En l’occurrence la réforme politique et constitutionnelle, l’édification d’institutions crédibles, la garantie de la liberté d’expression et d’adhésion, les élections libres et transparentes, la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la Justice, la préservation du pluralisme culturel marocain et le soutien des causes légitimes des peuples arabes et africains.
Le rappel de ces questions, à travers l’histoire de l’Ittihad, atteste des pas franchis par le Maroc pour solutionner ses problèmes fondamentaux, tout en nous permettant de sérier les défis qui l’incitent à initier une action courageuse et de qualité après cinquante ans de son indépendance politique. Ce rappel démontre également de manière éclatante les éléments constitutifs de ce grand effort déployé par les leaders de l’Ittihad et ses penseurs pour comprendre le Maroc et sa société et pour lancer un débat national autour de la vie politique, sociale et culturelle. Que ce soit via les Mémoires du parti soumis à Sa Majesté,  ses documents politiques et idéologiques, des communiqués rendus publics à l’issue de ses congrès et réunions ou son discours médiatique, l’Ittihad a, durant des décennies, constitué la source et la référence d’un discours politique novateur et d’une expression moderne des aspirations au changement. Il est parvenu à coordonner dans le cadre d’un seul Mouvement, les efforts des politiciens, des syndicalistes, des hommes de culture,  et des journalistes faisant par la même  une nouvelle approche  dans l’analyse, le débat et la communication.
Tout en œuvrant pour un travail sur la Mémoire, nous sommes conscients des limites des documents matériels dont nous disposons. Que de fois les documents de l’Ittihad  et ses archives ont été confisqués, ceux de ses leaders et militants spoliés et ses locaux détruits,.  Nous sommes particulièrement redevables pour la qualité de cette exposition  aux militants fidèles qui ont su préserver et protéger des photos, des correspondances et autres documents dans des circonstances  difficiles selon des procédés qui n’étaient pas toujours appropriés.
En cette occasion, nous exprimons la volonté du parti de lancer à partir de cet effort modeste une vaste campagne pour rassembler les archives de l’USFP et pour exploiter ces documents avec une méthodologie documentaire et rationnelle afin de les mettre à la disposition des chercheurs et de tous les citoyens.
Cette volonté émane d’une préoccupation pédagogique orientée vers les nouvelles générations qui privilégie leur droit au savoir et à la mémoire et d’une conviction politique que cette exposition permet de consolider. Le Maroc se doit absolument de regarder vers l’avenir en tirant profit des expériences passée et du cumul réalisé par ses mouvements politiques authentiques. 
En dernier lieu, nous nous adressons aux artisans de cette riche expérience, en l’occurrence nos vaillants leaders qui ont éclairé la voie de ce Mouvement, et en particulier tous les militants de base dans les villes, les campagnes et les quartiers populaires, ceux qui ont mené avec patience et abnégation, et dans l’ombre, des luttes capitales contre la tyrannie et l’arbitraire et qui ont concrétisé les idéaux de l’Ittihad dans le cadre d’un parcours actif pour changer le Maroc en mieux.  

Par Mohamed El Achaari
Samedi 5 Septembre 2009

Lu 491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs