Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Marocaine des arts organise une nouvelle vente aux enchères

Le dimanche 8 juin au Studio des arts vivants




La Marocaine des arts organise une nouvelle vente aux enchères
Le monde de l’art marocain organise une nouvelle vente aux enchères d’art moderne et contemporain le dimanche 8 juin au Théâtre du Studio des arts vivants. Au préalable, les amateurs d’art pourront découvrir les œuvres de l’exposition-vente qui se déroulera du 22 mai au 7 juin 2014. La sélection de peinture marocaine moderne et contemporaine rassemble 80 lots qui seront mis aux enchères par Maître Arnaud Cornette de Saint-Cyr, réputé pour sa connaissance du marché de l’art.
L’œuvre emblématique de Farid Belkahia intitulée «La dérive des continents-hommage à Cherif Idrissi» mesurant plus de 3m50 impressionnera de par sa prestance et animera l’engouement des collectionneurs. Cinq sphères en pigments sur peaux évoquant la séparation des continents, et avec elle, le tiraillement d’une humanité en quête d’espoir et de paix. Ainsi, Farid Belkahia rend hommage à ce grand homme qu’est Chérif Idrissi, géographe et botaniste du 12ème siècle qui doit sa renommée à la rédaction d’un ouvrage de géographie descriptive. Ces cinq productions artistiques travaillées à partir de peau évoquent les pratiques traditionnelles chères à l’artiste. Une œuvre exceptionnelle signée Mohamed Kacimi figurera parmi les pièces maîtresses de vente aux côtés d’une création de Mohamed Sijelmassi datant de 1987 et figurant dans l’ouvrage «L’art contemporain au Maroc».
Cette troisième édition de la Marocaine des arts met aussi l’accent sur l’art naïf et brut avec l’huile sur toile «La joie» de Fatima Hassan El Farouj de grande dimension. Deux artistes français seront de la partie : Roger Bezombes et Jean-Baptiste Valadié, qui ont tous deux foulé les terres marocaines.
L’artiste Mohamed Melehi fera partie de la vente aux enchères avec une peinture cellulosique sur panneau datant de 1975 et figurant parmi les premières ondes de l’artiste. Également à ne pas manquer, trois productions du peintre et cinéaste Mohamed Aboueloukar qui partage sa vie entre le Maroc et la Russie.
 

Danaé Pol
Mardi 27 Mai 2014

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs