Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Marche Verte commémorée à Bruxelles




Célébrer l’événement de 1975 et se remémorer sa genèse et le génie du Souverain qui  l’a conçu est un devoir citoyen et national. Et si cette célébration doit se faire en 2015 dans l’allégresse et la reconnaissance de ceux qui ont rendu possible cette œuvre commune, elle doit surtout prendre une signification pédagogique et éducative. C’est le moment de faire preuve d’initiative et d’intelligence pour rappeler (documents sonores, travaux universitaires, recueils, expositions, colloques, etc.), aux jeunes générations ce que leurs parents ont consenti comme sacrifices et accompli comme devoir pour que leur pays trouve la plénitude de sa souveraineté.
C’est à cette tâche que se sont attelés nos compatriotes en Belgique.
Ainsi, au Centre culturel maroco-flamand, Daarkom, de Bruxelles, dès les premières heures de ce vendredi 6 novembre et malgré la brume et les averses, parfois violentes,  tout le monde était à pied d’œuvre pour préparer la grande salle à accueillir les convives venus de divers horizons, partager la joie des Marocains en cette journée mémorable. Quelque deux cents convives appartenant au monde de la politique, de la finance et de la culture, ont tenu à prouver par leur présence, la grande place qu’ils accordent au Maroc, à ses joies et aux évènements qu’il commémore.
Pour inculquer l’importance de cet évènement  aux générations futures,  des dizaines d’élèves issus des familles marocaines de Belgique, étaient également de la fête.
Au programme de la soirée du 6 novembre présidée par les ambassadeurs du Royaume accrédités au Royaume de Belgique et de l’Union européenne, un documentaire sur la Marche Verte, des interventions de personnalités originaires du Sahara marocain, mettant en exergue les réalisations accomplies et les grands chantiers en cours dans les différentes villes sahariennes. Les intervenants ont retracé l’historique du conflit artificiel et le rôle de l’Algérie pour l’alimenter et empêcher toute solution, mettant fin aux souffrances de nos compatriotes des camps de Tindouf. Ils ont rappelé les détournements des aides humanitaires qui ont affamé les populations des camps.
Une exposition de 40 tableaux rappelant les 40 années de la Marche Verte, réalisés par l’artiste plasticien Nourreddine Madrane, venu spécialement de la ville de Berkane. L’exposition avait pour thème ‘’Grain de sable’’ pour souligner le lien de l’exposition avec le Sahara.
Dans une déclaration à Libé,  l’un des organisateurs de cet évènement  tenu en partenariat avec les ambassades marocaines en Belgique et près l’Union européenne, Nasser  Ougouti, secrétaire général de l’Association  Rassemblement libre  des marocains pour la citoyenneté et la  solidarité (RaLi Mar), a indiqué  que la communauté marocaine de Belgique a répondu massivement à l’appel  national. Il a ajouté que la présence des représentants du Royaume a constitué une valeur ajoutée à cet évènement qui s’est déroulé, en présence des ambassadeurs d’Arabie Saoudite, de Bahrein, de Jordanie, d’un ancien ambassadeur du Royaume de Belgique au Maroc et du bâtonnier de l’Ordre des avocats de Belgique. La soirée a atteint sa ferveur  après le discours Royal retransmis en direct sur grand écran dans la salle du Centre culturel maroco-flamand de Belgique,  Daarkom. Le discours Royal a été suivi avec toute l’attention voulue par l’assistance. Les participants marocains ont renouvelé leur allégeance et leur attachement au Trône alaouite après le  discours. M. Ougouti nous a rappelé que la préparation de la soirée de cet évènement cher à tous les Marocains a pris toute une année.
Pour sa part, El Houcine Oulil, président de l’Association Ommi, autre organisateur de l’évènement, a  souligné l’importance que revêt cet évènement  ajoutant qu’il a réalisé une vidéoclip visionnée par l’assistance et qui relate l’histoire de la Marche Verte depuis son enclenchement par Feu SM le Roi Hassan II. Soulignant qu’il est du devoir de tous les patriotes de commémorer la Marche Verte qui a permis de récupérer les provinces sahariennes.
Radouan Bachiri, coorganisateur  et président de l’Observatoire international des médias et la diplomatie parallèle, section Bruxelles et accrédité auprès du Parlement européen, nous  a déclaré :« Tout d’abord, nous remercions tout le monde d’être présent pour célébrer cet évènement  mémorable, cher à tous les Marocains. Nous remercions  tous ceux qui sont venus partager avec nous  ces moments émouvants dans la capitale de l’Europe. Cette année, l’évènement  revêt  une importance particulière, étant donné la présence de Sa Majesté le Roi dans les provinces du Sud. Notre joie est d’autant plus grande, vu le nombre et la diversité des personnes qui nous ont accompagnés pour cette commémoration. Nous remercions, également les deux chefs de la diplomatie marocaine accrédités en Belgique et auprès de l’Union européenne, pour leur présence parmi nous  et pour le trophée qu’ils m’ont remis à titre personnel ».
 
 

DNES : Ahmadou El-Katab
Lundi 9 Novembre 2015

Lu 936 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs