Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Malaisie s’offre une “cité du futur” avec Singapour




Les bulldozers et les grues s’activent jour et nuit dans le sud de la Malaisie pour ériger Iskandar, une mégapole du futur, bâtie sur le modèle de Singapour dont la réussite économique fait rêver les autres pays d’Asie.
Les plantations de palmiers à huile ont été rasées, les collines nivelées et des canaux creusés. A la place vont s’élever d’ici 2025 immeubles de bureaux et d’habitations luxueux, hôtels, parcs de loisirs, hôpitaux, écoles internationales et même un studio de cinéma.
En bref, Iskandar devrait ressembler à l’actuel Singapour mais sur 2.217 km2, soit trois fois la surface actuelle de la ville-Etat.
Cet ambitieux projet a été lancé en 2006 par la Malaisie, l’un des pays les plus avancés d’Asie du Sud-Est, qui s’est fixé comme objectif de rejoindre les rangs des nations développées au plus vite.
Au lieu de se poser en rivale de Singapour, Iskandar essaie de jouer la complémentarité et d’attirer les investisseurs ayant fait fortune dans la ville voisine. “Les deux pays ont réalisé qu’ils avaient besoin l’un de l’autre afin de créer davantage de richesses et de mieux les partager”, affirme Ismail Ibrahim, le directeur de l’organisme chargé de développer Iskandar (Iskandar Regional Development Authority, IRDA).
“Les investisseurs voient d’un bon oeil le projet, ils le jugent crédible”, ajoute-t-il. Du haut du 33ème étage d’une tour de Singapour, Keith Martin partage cet optimisme. “Il y a un véritable élan”, se félicite le directeur de Global Capital and Development (GCD), un consortium d’Abou Dhabi chargé de développer un quartier chic d’Iskandar nommé Medini.
“Notre avantage stratégique est de surfer sur la vague de Singapour. Mais cette ville a atteint la maturité et manque d’espace pour s’étendre, les coûts ne cessent de grimper”, souligne-t-il.
Singapour a réalisé la plus forte croissance d’Asie (+14,7%) en 2010, portée par le succès de ses industries de pointe, de son secteur financier et de l’ouverture de deux casinos qui a fait bondir la fréquentation touristique.
Mais la cité-Etat, établie sur une île, commence à se sentir à l’étroit pour loger ses cinq millions d’habitants et continuer à croître.
Elle lorgne donc vers sa voisine, avec laquelle elle a longtemps entretenu des relations tendues après leur séparation en 1965. L’arrivée au pouvoir d’une nouvelle génération de dirigeants a permis de resserrer les liens.
Traditionnellement interventionniste, l’Etat malaisien est fortement impliqué dans le projet Iskandar, qui englobera Johor Bahru, la deuxième ville du pays.
Il offre de généreuses aides aux investisseurs étrangers, qui seront autorisés à contrôler à 100% leurs activités locales et à embaucher un nombre illimité de cols blancs étrangers.
A la fin 2010, les investissements privés engagés s’élevaient à 69,5 milliards de roupies (23 milliards de dollars), soit 48% de plus que prévu, avec environ 40% venant de l’étranger, selon M. Ismail. Plusieurs universités européennes, dont celles de Newcastle ou de l’Institut technologique maritime des Pays-Bas, vont y ouvrir un campus dans la cité éducative, “Educity”.
La célèbre marque de jeux Lego inaugurera en 2012 son premier parc Legoland asiatique, à proximité d’un hôpital privé de luxe, construit pour 156 millions de dollars, et des studios de la société de production asiatique Pinewood. Le quartier des affaires d’Iskandar ne possèdera finalement pas de gratte-ciels comme à New York et Hong Kong. Le projet initial a été “redessiné” à la suite de la crise de 2008 pour privilégier des bâtiments plus modestes de hauteur moyenne, selon M. Martin.

AFP
Lundi 25 Avril 2011

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs