Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La MAP rend un vibrant hommage à la mémoire de feu Mansour Madani

Une icône de toute une génération de journalistes




La MAP rend un vibrant hommage  à la mémoire de feu Mansour Madani
L’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) a rendu, vendredi, un vibrant hommage à la mémoire de feu Mansour Madani, icône de toute une génération de journalistes qui ont contribué au rayonnement des valeurs de professionnalisme qui font le crédo de l’agence.
Cette cérémonie, qui a réuni proches, amis et confrères du défunt, notamment le Directeur général de l’Agence, Khalil Hachimi Idrissi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah et l’ancien directeur général de la MAP, Abdeljalil Fenjiro, a débuté par la lecture de la Fatiha à la mémoire du défunt et à celle de tant d’autres anciens journalistes de la MAP disparus. 
Elle a, également, été ponctuée par une série de témoignages émouvants saluant les qualités humaines et professionnelles de feu Mansour Madani. 
Dans ce sens, le Directeur général de l’Agence a affirmé que “dans une organisation professionnelle, comme la MAP, l’intensité de son travail, l’importance de ses réseaux nationaux et internationaux, et sa vie professionnelle hyper-accélérée au rythme d’une actualité débridée, la perte d’un collaborateur comme Mansour Madani est un véritable choc”.
Par ailleurs, dans un message lu à cette occasion, la veuve de Mansour Madani, son fils, sa mère, son frère et ses sœurs, ont tenu à remercier le Directeur général de la MAP, les organisateurs de cette cérémonie, ainsi que les collègues et amis du regretté pour cet hommage, soulignant qu’”au-delà du journaliste qu’il était, feu Madani avait aussi la fibre ardente du militant et du patriote fervent, totalement engagé au service de son pays”. 
“Mansour Madani considérait son agence, la MAP qu’il a vue grandir et se développer, comme une seconde famille qu’il chérissait avec autant de passion que la sienne, et qui était à ses yeux, l’une des meilleurs écoles de journalisme”, a ajouté le message.
Au nom des collègues du défunt, le rédacteur en chef central de la MAP, Noureddine Zouini a salué la carrière journalistique brillante du regretté au sein de l’agence, institution à laquelle il était resté fidèle et fier d’y appartenir. 
Né en 1954 dans la province de Berkane, feu Mansour Madani avait fait des études de journalisme au Centre de Formation des Journalistes (CFJ), ancêtre de l’ISIC, au début des années 70 avant de partir à Paris pour parfaire sa formation au prestigieux Institut Français de Presse (IFP) de l’Université de la Sorbonne (Paris II).
Le défunt a couvert pour le compte de la MAP, tout au long d’une brillante carrière de près de quarante ans, des centaines d’évènements et de manifestations.  

MAP
Lundi 13 Janvier 2014

Lu 644 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs