Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Lune présenterait des signes "récents" d'activité géologique




La Lune présenterait des signes "récents" d'activité géologique
Si la Lune est observée depuis des siècles par les astronomes, on est encore bien loin de tout savoir sur elle. Ainsi, de multiples projets sont régulièrement mis en place pour en apprendre plus, à l'instar des sondes GRAIL parties l'an dernier à la découverte du satellite. Mais aujourd'hui, c'est le Lunar Reconnaissance Orbiter qui nous en révèle : la Lune ne serait pas géologiquement morte comme les scientifiques le pensent depuis des années.
En effet, des images transmises par les engins de la NASA ont montré de petits sillons étirés à la surface de la Lune. Le plus large des motifs observés s'étendrait sur près de 500 mètres et la majorité de ces sillons seraient profonds d'au moins 20 mètres. Or, si la Lune présente à sa surface de nombreux cratères, les scientifiques s'accordent à dire qu'ils sont dus à des impacts et ne témoignent donc en rien d'une activité interne du satellite... contrairement aux sillons découverts.
Selon le Dr Thomas Watters du Smithsonian's National Air and Space Museum de Washington, ces figures pourraient résulter d'un processus géologique et non seulement d'impacts externes. "Nous pensons que la Lune est dans un état général de contraction à cause d'un refroidissement de son intérieur toujours chaud. Les sillons nous disent que les forces agissant pour contracter la Lune ont surpassé à certains endroits les forces inverses", explique le principal auteur de l'étude publiée dans Nature Geoscience. Ceci aurait alors causé une compression de la croûte de l'astre formant les crêtes observées.
D'après les scientifiques, ces figures géologiques remonteraient à environ 50 millions d'années. Ce qui n'est pas si ancien au regard de l'âge de la Lune : autour de 4,5 milliards d'années. Désormais, les chercheurs comptent donc poursuivre leurs observations afin de mieux comprendre la formation de ces sillons et l'activité géologique de la Lune "dont il reste tant à explorer", relève Mark Robinson de la School of Earth and Space Exploration à l'Arizona State University cité dans un communiqué de la NASA.  

Maxisciences
Mercredi 29 Février 2012

Lu 719 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs