Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La LGV marocaine dotée du plus grand viaduc d'une ligne grande vitesse au monde

La commercialisation de la Ligne est prévue fin 2017, voire au premier semestre 2018, avec une tarification intelligente qui sera à la portée des clients du réseau ferroviaire.




La LGV marocaine dotée du plus grand viaduc d'une ligne grande vitesse au monde
La Ligne à grande vitesse Maroc (LGV), le plus grand chantier ferroviaire en Afrique, se veut un projet pharaonique en termes de volume des travaux et de la grandeur des ouvrages, doté du grand viaduc d'une ligne grande vitesse dans le monde, a affirmé, récemment à Rabat, le directeur général de l'Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie.  "Le projet LGV est pharaonique en termes de volume des travaux et de la grandeur des ouvrages, notamment avec le viaduc El Hachef qui dépasse 3,5 km, soit le plus grand viaduc d'une ligne grande vitesse dans le monde", a fait savoir M. Khlie, dans une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de l'exercice 2014.
 Il a, en outre, souligné que ce chantier ferroviaire bénéficie d'une gestion dynamique, un pilotage de très près, une analyse de risque et un suivi de proximité des différentes entreprises engagées, précisant que 80 à 90 % des travaux sont assurés par des entreprises marocaines, ce qui enrichit, par conséquent, l'expérience et l'expertise marocaine.
 M. Khlie a aussi précisé que la LGV, qui sera conçue sur un tracé de 200 km pour une vitesse de 320 km/h, aura diverses retombées socioéconomiques et participera de manière notable à la réduction du temps des parcours traversés, tout en augmentant la capacité en termes de nombre de passagers. Et d'ajouter que la commercialisation de la Ligne est prévue fin 2017, voire au premier semestre 2018, avec une tarification intelligente qui sera à la portée des clients du réseau ferroviaire. Le DG de l'ONCF a, d'autre part, indiqué que son établissement envisage de nouvelles formes de financement de manière à préserver sa marge d'endettement, tout en accompagnant les différents projets de développement enclenchés.
 Pour ce qui est des résultats de 2014, M. Khlie a qualifié de "satisfaisant" le bilan de l'exercice sur les différents registres, notant que l'Office a démontré sa capacité à obtenir des résultats positifs dépassant les objectifs tracés par le contrat-programme qui le lie à l'Etat, et contribuer de façon significative à la mobilité des personnes et des biens, ainsi qu'au développement du tissu économique national grâce à son ambitieux programme d'investissement en cours de réalisation.
 Il a, à cet effet, signalé que l'ONCF a transporté plus de 39,5 millions de voyageurs en 2014, soit 4% de plus par rapport à l'année 2013, générant un chiffre d'affaires de 1,45 milliard de DH (MMDH).
 En ce qui concerne le transport Fret et Logistique, la tendance de la croissance enregistrée en 2014 se confirme avec un volume de 34,6 millions de tonnes de marchandises acheminées, correspondant à un chiffre d'affaires de 2,13 MMDH, a-t-il ajouté, imputant cette performance aux efforts d'optimisation opérés dans le cadre de la stratégie commerciale de l'Office, à la progression confirmée des marchés de transport ferroviaire (voitures, céréales, hydrocarbures, charbon,...) ainsi qu'au positionnement dynamique de l'ONCF sur le métier de la logistique. S'agissant des résultats financiers de l'exercice, le DG de l'ONCF a estimé que les chiffres enregistrés confirment la bonne tendance et la durabilité des bonnes performances de l'Office, se félicitant de l'ensemble des agrégats financiers et de gestion qui ont dépassé les objectifs fixés dans le budget de l'année 2014.
 L'ONCF a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 3,6 MMDH, en hausse de 1% de l'objectif préfixé, une valeur ajoutée de 2,7 MMDH (+1,3%), un excédent brut d'exploitation de 1,6 MMDH (+4%) et une capacité d'autofinancement d'environ 1,1 MMDH (+7%).
 En matière d'investissement, l'Office a pu dépasser au cours de 2014 le cap des 6 MMDH, consacrés à la poursuite de la réalisation des grands projets inscrits dans le programme d'investissement couvrant la période 2010-2015.
 M. Khlie a, entre autres, présenté le plan "été 2015", qui anticipe les pics de trafic estival, notamment la pointe de l'Aid-Al Fitr et les départs massifs en vacances, notant qu'un dispositif spécial, mobilisant l'ensemble des ressources, est arrêté pour pouvoir agir efficacement sur les fondamentaux du transport ferroviaire en termes de ponctualité, de confort, de disponibilité du matériel, d'information des voyageurs et de fiabilité des infrastructures.

Samedi 4 Juillet 2015

Lu 1294 fois


1.Posté par ElKentsi le 04/07/2015 11:05
"...dotée du plus grand viaduc d'une ligne grande vitesse au monde "
La folie des grandeurs!
Il y a d'autres priorités "prioritaires" (éducation, emploi, santé, logement...)

2.Posté par Benben le 07/07/2015 03:22 (depuis mobile)
Il ne faut pas avoir une vision a la limite du nez....il faut avoir de grandes infrastructures pour pouvoir attirer des investissement pharaoniques comme Renault ....

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs