Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Juve peaufine son statut de leader aux dépens de la Samp

L’AS Rome y croit toujours




La Juve peaufine son statut de leader aux dépens de la Samp
La Juventus Turin a enfilé contre la Sampdoria Gênes (4-2) sa 12e victoire de rang et garde 8 points d’avance sur l’AS Rome, vainqueur de Livourne (3-0), samedi lors des matches avancés de la 20e journée du Championnat d’Italie.
Les positions restent inchangées entre le leader et son dauphin avant leur nouvel affrontement direct en quart de finale de Coupe d’Italie, mardi.
La Juve continue d’avancer au rythme des 100 points en fin de saison. Dans sa quête des records, elle s’approche  de celui de la plus longue série de victoires en Serie A, détenu par l’Inter Milan de Roberto Mancini, 17 succès en 2006-2007.
Mais l’équipe d’Antonio Conte a souffert contre une “Samp” qui l’a attaquée, comme l’avait promis son entraîneur, Sinisa Mihajlovic.
Le début de match semblait aisé, la Juve a vite mené 2-0 grâce à des buts d’Arturo Vidal et Fernando Llorente. Si un but contre son camp d’Andrea Barzagli a permis aux Génois de réduire le score, un penalty de Vidal, auteur d’un doublé, semblait devoir assommer la Samp.
Mais les Bleus ont continué d’agresser la Juve et ont fait tanguer le leader, de la réduction - méritée - du score par Manolo Gabbiadini à une frappe du même attaquant sur la barre transversale de Gianluigi Buffon.
Mais une pure frappe de Paul Pogba, déjà passeur décisif pour l’ouverture du score du Chilien Vidal, a mis à l’abri la Juve, qui n’a pas pu s’économiser en vue du fameux quart de finale.
Depuis le 3-0 encaissé à Turin dans le match au sommet il y a deux semaines, la dauphine a signé trois victoires toutes compétitions confondues et marqué 8 buts sans en encaisser un seul, retrouvant ses statistiques impressionnantes de début de saison.
Avant la revanche contre la Juve, la “Louve” s’est fait les crocs sur Livourne, pâle avant-dernier, qui s’est incliné une première fois au bout de 5 minutes de jeu. Sur une percussion de Kevin Strootman, Gervinho a raté une “Madjer”, mais Mattia Destro a hérité du ballon et marqué sans difficulté (6).
Puis un une-deux Destro-Strootman dans la surface a amené le deuxième but, marqué en force par le Néerlandais profitant d’un tir contré de Destro (36)
En fin de match, Adem Ljajic a enfin marqué son but après plusieurs occasions manquées (78). Le seul micro-problème de la soirée est la maladresse de Gervinho devant le but. Après sa talonnade manquée, l’Ivoirien a trouvé le gardien (31), puis sa tête plongeante décroisée est passée de peu à côté du cadre, déclenchant... les applaudissements d’encouragement du stade Olympique (41), qui l’adore pour les différences qu’il créé balle au pied. Gervinho est sorti sous une ovation à la 67e minute.
La Roma reste dans la course au titre, même en retrait, et ses dirigeants semblent toujours y croire puisqu’elle devrait ajouter l’ex-gaucher brésilien de Lyon Michel Bastos (Al-Aïn, Emirats Arabes Unis) au recrutement du récupérateur Radja Nainggolan. 

AFP
Lundi 20 Janvier 2014

Lu 101 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs