Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Jeunesse itthadie réclame la libération des détenus du mouvement estudiantin




La Jeunesse itthadie réclame la libération des détenus du mouvement estudiantin
Le centre international de Bouznika a abrité récemment les travaux de l’Université d’hiver de la Jeunesse ittihadia, placée sous le thème « 39 ans de combat continu…s’ils ont assassiné Omar, nous sommes tous des Omar ».
L’entame de cette Université d’hiver, à laquelle avaient pris part plus de 650 jeunes des deux sexes, a été marquée par les allocutions d’orientations du Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar et du secrétaire général de la Chabiba, Abdellah Essibari. Au programme figuraient également une conférence autour de la modernité dans la société marocaine actuelle, des ateliers se rapportant à des sujets sur les droits de l’Homme, la cause féminine, les droits culturels et linguistiques, ainsi que sur le mouvement estudiantin marocain.
La conférence de clôture a abordé le sujet de l’Etat de droit, sachant que l’ensemble des activités inscrites au programme de cette Université d’hiver ont été rehaussées par des débats approfondis et une mise en question des sujets soumis à la discussion, sans omettre que les intervenants ont tenu à se focaliser sur le rôle de la Chabiba dans l’édification organisationnelle et politique d’un parti qui a choisi de défendre le droit du peuple marocain à un Etat démocratique moderne à même de garantir à ses citoyens la liberté, la dignité et le développement global.
Prenant compte des allocutions d’orientation et des conclusions ayant ponctué les différents ateliers, les participants aux travaux de cette Université d’hiver relèvent ce qui suit :
Au niveau national : La jeunesse ittihadie affiche clairement son opposition à la politique économique et sociale suivie par le gouvernement, ainsi que ses graves répercussions sur le quotidien de larges couches de la population marocaine, sérieusement affectées par les hausses vertigineuses des prix, la détérioration des services sociaux, l’aggravation du chômage et la régression des investissements.
Face à cette situation, la Chabiba ne peut donc que soutenir la population marocaine dans ses actions militantes dans le cadre des syndicats, des organisations des droits de l’Homme, des institutions de la société civile, des mouvements de protestation et des coordinations des diplômés chômeurs et ce, pour dénoncer les orientations de l’Exécutif dans les différents domaines.
Les jeunes ont saisi cette Université d’hiver afin de dénoncer les campagnes répressives à l’encontre du mouvement estudiantin qui mène un combat juste et légal en vue de garantir un enseignement qualificatif et dans des conditions idoines. De même qu’ils appellent l’ensemble des factions du mouvement estudiantin légitime à dépasser leurs différends et à élaborer un programme unifié pour défendre l’université marocaine.
La Jeunesse ittihadie a réitéré son droit à connaître toute la vérité sur l’assassinat des martyrs Mehdi Ben Barka, Omar Benjelloun, ainsi que l’ensemble des martyrs pour la liberté. Les participants à l’Université d’hiver ont réclamé la libération de tous les détenus du mouvement estudiantin et la fin des restrictions qui touchent les militants des droits de l’Homme et limitent la liberté d’opinion et d’expression.
Au niveau organisationnel : La jeunesse ittihadie a fait part de son adhésion au chantier de l’édification organisationnel et ce, en parfaite symbiose avec les résolutions du 9ème Congrès du parti et celles du 8ème Congrès de la Chabiba afin que l’USFP puisse recouvrer son leadership sur la scène politique nationale.
En vue de défendre les acquis du peuple marocain en matière de droits de l’Homme et en condamnant la campagne de dénigrement menée par des parties qui vouent une haine tenace pour l’USFP et ses symboles, il est impératif pour la direction du parti et ses organes compétents de prendre les mesures disciplinaires appropriées à l’égard de tous ceux qui ont failli à la charte éthique et politique ainsi qu’au règlement intérieur de l’USFP.
En dernier lieu, la Jeunesse ittihadie appelle à la rupture avec le principe de la rente pour ce qui est de la Liste nationale des jeunes, de façon à ne pas exploiter la présence dans les instances organisationnelles de la Chabiba pour gérer les accréditations électorales.


T.R
Vendredi 26 Décembre 2014

Lu 455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs