Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La JSKT intouchable et regroupement d’un trio de poursuivants à la seconde place

Une bonne dizaine d’équipes concernées par la bataille du maintien




En cette vingt-et-unième journée en seconde division deux nuls vierges et six victoires dont celle essentielle chez les autres du RB à Beni-Mellal ont été enregistrées pour quatorze buts d’inscrits.  Cela a pour conséquence de causer quelque peu un chamboulement au tableau où si le leader, la JSKT quoiqu’accrochée à blanc à Témara par un sérieux prétendant à la montée, le WST reste intouchable à cinq longueurs d’une meute de poursuivants, l’ASS battue (1-0) à Laâyoune par la JSM, le CAK victorieux du même score de l’IZK dans le derby berbéro-berbère entre Zaïanis et Zemmouris et l’OD de retour de Fès indemne mais sans plus.  Les hommes de Khalid Boudraa s’en mordent les crampons d’avoir laissé passer le leader par Témara sans frais, une victoire sur les Tadlaouis les aurait propulsés seuls à la seconde place. Mais elles sont rares les équipes cette saison à avoir pu terrasser l’insolent premier le la classe.
A la lecture des résultats, il est une victoire qui, si elle est bienfaitrice pour son auteur le RAC, n’en est pas moins significative en dépit de son ampleur (4-2) et du gabarit de l’adversaire joué (l’OM) quant à l’inconstance du club cher au Père Mendoza. Après la JSKT (neuf victoires), le Racing est, avec la JSM autre équipe capricieuse de l’exercice, le second club à engranger le plus de succès (huit). Au niveau des défaites, nos deux lascars sont avec le CODM, nouvelle lanterne rouge de l’exercice, ceux qui en ont le plus consommé (dix). C’est dire la versatilité de la chose. Qu’à cela ne tienne ! Le RAC et la JSM restent néanmoins de très bons animateurs en seconde division.
Le CAYB qui a fait tomber le CODM l’aura mis dans de beaux draps car le club meknassi en broie du mauvais et campe seul aux fins fonds du classement. Mais qu’on se le dise en ces bas lieux, ils sont une dizaine d’équipes au moins à en être concernés à commencer par les Harizis qui ne sont qu’à deux victoires de leur victime du jour. On retiendra pour l’histoire la belle performance du Rachad de retour de Beni-Mellal d’un joli ‘’veni, vidi, vivi’’ (2-0) qui, sans le sortir vraiment d’une mauvaise passe, lui offre une bonne bouffée d’oxygène en treizième position certes, mais un point seulement du porteur du bonnet d’âne par excellence, le WAF contraint au nul par l’OD et l’USMAM vainqueur au forceps de l’UST partagent avec les banlieusards cette peu enviable place. L’IZK et l’UST tous deux tombés en déplacement et le RBM qui s’est incliné à domicile ne devancent ce trio que du point eux-mêmes précédés de deux points par le RAC et la JSM.   

K.M.J
Mercredi 9 Mars 2016

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs