Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Guardia Civil veut renforcer ses dispositifs: Sebta et Melillia donnent des soucis à l’Espagne




La Guardia Civil veut renforcer ses dispositifs: Sebta et Melillia donnent des soucis à l’Espagne
Après le pavé que le ministre espagnol de l'Intérieur a jeté dans la mare lundi dernier, c'est au tour de la Guardia Civil de faire monter la tension d'un cran.
Prenant prétexte des récents assauts d'immigrés clandestins, cette force de police à statut militaire a exigé davantage d'effectifs et de moyens pour les deux Présides occupés par l'Espagne, à savoir Sebta et Melillia. L'Association unifiée de la Guardia civil (AUGC) a, à cet égard, demandé, dans un communiqué rendu public avant-hier, le renforcement des dispositifs sécuritaires dans ces deux villes en vue de contrer ce qu'elle a qualifié de «continuelles avalanches humaines» des immigrés subsahariens, rapporte l'agence espagnole EFE.
Selon la même source, l'AUGC qui représente plus de 30.000 agents de la Benemérita, a justifié cette demande par «l'agressivité des immigrés » au cours de ces dernières semaines et qui veulent coûte que coûte rejoindre l'Espagne par la force en utilisant, le cas échéant, des pierres et des bâtons.
Le communiqué de l'Association de la Guardia Civil a rappelé que certains de ses éléments ont été victimes d'attaques d'immigrés et qu'un soldat marocain âgé de 45 ans et originaire de Ouarzazate, a trouvé la mort la semaine passée en voulant empêcher des Subsahariens d'entrer à Melillia.  
Cette demande de renforcement des dispositifs sécuritaires dans les deux Présides a été formulée dans un climat de tension entre Rabat et Madrid suite à la décision du ministre de l'Intérieur espagnol, Jorge Fernández Díaz, de déployer, le 1er août prochain, un contingent de la Guardia Civil dans les Iles Jaâfarines occupées par l'Espagne. La réaction du Maroc ne s'est pas fait attendre. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a convoqué, mercredi dernier, l'ambassadeur espagnol à Rabat, Alberto Navarro, pour  lui demander des explications à ce sujet. Ceci d'autant plus que les deux pays ont toujours été d'accord sur le fait de ne jamais traiter de manière unilatérale des questions concernant les Présides et les îles occupés par Madrid.

M.T
Mercredi 18 Juillet 2012

Lu 645 fois


1.Posté par kola1955 de ouled settout saqya el Hamra de Zaio le 18/07/2012 09:29
Le régime politique de la droite Espagnole est dans une crise économique sans précédent;il faut bien détourner la tension publique espagnole vers autre chose; cette chose se sont les immigrés subsahariens; parfois le Maroc fait la meme chose avec ces pauvres gens.
Maitenant l'Espagne cherche une crise ouverte avec le Maroc pour les memes raison,c à d la crise économique, cette fois la victime désignée c'est le Maroc.
Le machiavélisme espagnole se réveille à chaque crise économique.
La corruption qui fait la faiblesse du Maroc; c à d s'il y avait moins de corruption au Maroc, le Maroc sera plus puissant et l'Espagne se comportera avec le Maroc ,comme elle se comporte avec la France.
Vive la bombe A et H marocaine,cela calmera nos amis espagnoles.
Pour cela ,il faut liquider tout les corrompus autour du Roi.
Le réve de tout marocain est voir le Maroc trés puissant et fière.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs