Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Grande boucle en sa seconde étape : Mark Cavendish lorgne déjà le vert Fabian Cancellara toujours en jaune




La Grande boucle en sa seconde étape : Mark Cavendish lorgne déjà le vert Fabian Cancellara toujours en jaune
Il a soufflé un air de championnat du monde lundi dans la deuxième étape du Tour de France, avec la victoire du porteur du maillot arc-en-ciel Mark Cavendish, devant les deux coureurs qui l'entouraient sur le podium à Copenhague en septembre, l'Allemand Andre Greipel et l'Australien Matthew Goss.
Détenteur désormais de 21 victoires d'étapes dans le Tour de France, le Britannique a mis les choses au point en s'imposant au sprint à Tournai sans avoir bénéficié de l'assistance de ses équipiers.
Ces derniers étaient d'ailleurs encore en ordre dispersé puisque Bradley Wiggins, à deux kilomètres de l'arrivée, était esseulé en tête de peloton.
Par le passé, le champion du monde savait pouvoir compter sur le train de son équipe HTC-Colombia mais cette fois, il s'est débrouillé seul et c'est un superbe numéro de voltige que Cavendish a réussi pour s'imposer, faisant appel à ses qualités de pistard pour rétablir une situation qui semblait désespérée à 500 mètres de la ligne d'arrivée.
Il était seul, Cavendish, dans ce sprint, comme jamais sans doute et même son ami Bernhard Eisel, qui fait office de garde du corps, avait disparu.
Pourtant il s'est faufilé pour s'approcher au mieux des sprinteurs les mieux placés, Andre Greipel et Peter Sagan, quand, après la flamme rouge, la route s'est resserrée.
Il fut alors obligé de freiner pour éviter la chute le long des barrières derrière l'équipe Greenedge, qui ne lui a pas fait de cadeau, et s'est retrouvé à la vingtième place.
Très habile, il basculait de la gauche de la route vers la droite mais à 500 mètres de la ligne, avant le double virage à gauche, il était toujours vingtième.
Comment a-t-il fait pour se retrouver quatrième, 300 mètres plus loin quand la vitesse du peloton était maximale, quand rien ne semblait pouvoir contrarier Greipel, idéalement lancé?
Pourtant, à 200 mètres de la ligne, Cavendish a plongé dans la roue de l'Allemand pour produire son effort 100 mètres plus loin et l'emporter avec une demi-roue d'avance. Du très grand art!
La journée a été plus pénible pour les coureurs à la peine, blessés la veille dans des chutes, et notamment l'Allemand Tony Martin, souffrant d'une fracture du scaphoïde, et l'Espagnol Luis-Leon Sanchez ne souffrant pas moins du sien, même s'il n'est pas cassé.
Les deux rouleurs se sont accrochés toute la journée avant de finir en roue libre dans les vingt derniers kilomètres, tout comme le Français Brice Feillu, souffrant d'une gastro-entérite. Anthony Roux, touché à une main, avait lui choisi de s'échapper pour moins subir les manœuvres du peloton.
L'accélération du peloton dans le final lui a été fatale et a offert un spectacle parfois incroyable de coureurs jouant avec les limites de l'équilibre.
Dans ce registre, Cavendish a donné une leçon et relancé la course au maillot vert dont il ne veut pas se détourner.
La course au maillot jaune, elle, n'a pas subi de soubresauts sinon quand les deux grands favoris Cadel Evans et Bradley Wiggins se sont mis à courir devant jusqu'à la flamme rouge pour rester en sécurité.
Fabian Cancellara est toujours le leader du Tour de France en attendant une troisième étape vers Boulogne-sur-Mer qui tendra de multiples pièges et que le Suisse redoute beaucoup.

Reuters
Mercredi 4 Juillet 2012

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs