Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Grande-Bretagne craignait les "espions cyclistes" d'Hitler




En 1937, des membres des jeunesses hitlériennes sillonnant la Grande-Bretagne à vélo ont été suspectés de mener une mission de reconnaissance dans la perspective d'une invasion du pays, montrent des archives des services secrets britanniques, le MI5, qui viennent d'être rendues publiques.
La vision "de jeunes Allemands en bonne santé aux cheveux blonds et aux shorts en cuir circulant à vélo dans des régions de l'Angleterre où pas grand-chose ne s'était passé depuis des années a suscité un certain émoi", souligne Christopher Andrew, auteur de l'histoire officielle du MI5.
Avant la Seconde Guerre mondiale, les membres des Jeunesses hitlériennes ont visité la Grande-Bretagne, et les documents du MI5 publiés par les Archives nationales britanniques lundi montrent que leurs leaders ont cherché à se rapprocher des Boy Scouts britanniques.
La présence de ces cyclistes allemands a fait l'objet de rapports de policiers locaux. Le commissaire T. Dawson, de Spalding, dans le centre de l'Angleterre, a ainsi adressé à ses supérieurs une note de service intitulée "Groupe de jeunes Allemands en route pour Londres". "Je me permets de vous informer qu'un groupe de jeunes Allemands est arrivé à Spalding vendredi 30 juillet 1937", écrit-il. "Ils ont été reçus au Rotary Club de Spalding et ont campé pour la nuit à Fulney Park, partant le lendemain matin vers le sud."
Un autre rapport de police souligne que les Allemands sont "en possession d'appareils photo" et prennent des clichés. Dans un autre document, on apprend qu'un groupe des Jeunesses hitlériennes a été mis sous surveillance après son arrivée à la gare londonienne de Liverpool Street.
Sans s'alarmer semble-t-il outre mesure de leur présence, le MI5 a gardé un oeil sur les jeunes cyclistes et a examiné des rapports selon lesquels ils avaient reçu pour consigne de mémoriser la topographie des lieux traversés, "pour le bénéfice de la mère-patrie". Les agents des services secrets britanniques ont également surveillé les efforts des Jeunesses hitlériennes pour nouer des liens avec les Boy Scouts britanniques.
Dans les années 1930, des membres des Jeunesses hitlériennes ont également visité d'autres pays qui furent plus tard victimes de l'agression nazie, comme la Belgique, les Pays-Bas et la Yougoslavie. Ils auraient participé à la reconnaissance de routes, de ponts et à d'autres activités qui ont aidé les nazis à préparer leurs invasions.
Vers la fin de la guerre, les services secrets britanniques ne nourrissaient aucune illusion sur la nature des Jeunesses hitlériennes, dont les membres étaient de plus en plus mobilisés dans l'effort de guerre allemand. Ce n'est pas "une organisation" de Boy Scouts, soulignait en 1944 le MI5 dans un manuel.
"C'est une formation nazie obligatoire, qui a cherché consciemment à engendrer la haine, la traîtrise et la cruauté dans l'esprit et l'âme de tous les enfants allemands. C'est au vrai sens du terme une 'éducation pour la mort'." Et le manuel d'ajouter: "En aucun cas, les Jeunesses hitlériennes ne devraient être prises à la légère." 

AP
Jeudi 11 Mars 2010

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs