Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La Grande Bellezza” de Paolo Sorrentino élu meilleur film étranger




“La Grande Bellezza” de Paolo Sorrentino élu meilleur film étranger
Les chances françaises se sont quant à elle envolées, “La vie d’Adèle” d’Abdellatif Kechiche n’ayant pu s’imposer face à “La Grande Bellezza” de Paolo Sorrentino (Italie) pour le trophée du meilleur film étranger. Et Julie Delpy (“Before Midnight”) a dû s’incliner face à Amy Adams. 
Parmi les autres lauréats, Spike Jonze a remporté le meilleur scénario pour “Her”, Disney a décroché le Globe du film d’animation pour “Frozen, la Reine des neiges” et Bono l’emblématique chanteur de U2, est reparti avec le Globe de la meilleure chanson (“Ordinary Love”, pour “Mandela, un long chemin vers la liberté”).
Un hommage spécial, pour l’ensemble de sa carrière, a également été rendu à Woody Allen — absent de la cérémonie, comme à son habitude. Diane Keaton a parlé en son nom et a rappelé la place éminente des femmes dans le cinéma du maître. 
“Les femmes de Woody ne peuvent pas être mises dans des cases. Elles luttent, aiment, dominent, elles sont drôles et faillibles. Elles sont, au final, la marque de fabrique du travail de Woody”, a-t-elle dit. Côté télévision, les grands gagnants de la soirée sont la série culte “Breaking Bad” (meilleure série dramatique et meilleur acteur pour Bryan Cranston) et le téléfilm de Steven Soderbergh “Ma vie avec Liberace” (meilleur téléfilm et meilleur acteur pour Michael Douglas).
Michael Douglas, qui interprète Liberace avec un brio déjà récompensé aux Emmy Awards, a salué son partenaire à l’écran, Matt Damon, “l’acteur le plus courageux et le plus talentueux avec lequel (il a) travaillé”. La soirée, organisée par l’Association de la presse étrangère à Hollywod (HFPA), a débuté avec le traditionnel feu d’artifices de blagues des présentatrices de la cérémonie, les comédiennes Tina Fey et Amy Poehler. L’une des meilleures saillies a été inspirée par le film “Gravity”, dans lequel George Clooney et Sandra Bullock jouent deux astronautes à la dérive dans l’espace.
“Gravity est l’histoire de George Clooney, qui préfère partir à la dérive dans l’espace plutôt que de passer ne serait-ce qu’une minute avec une femme de son âge”, a ironisé Tina Fey devant une salle hilare. 

Mardi 14 Janvier 2014

Lu 636 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs