Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Galerie de l’institut culturel italien expose des dessins, installations, vidéos et céramiques

«Le Regard» de Lamberto Correggiari




L’Institut culturel italien à Rabat accueille une exposition d’œuvres graphiques, picturales et la vidéo de l’artiste Lamberto Correggiari. Elle se tient à compter d’aujourd’hui jusqu’au vendredi 26 juin courant. En invitant un artiste de l’autre rive de la Méditerranée, l’Institut entend ainsi «favoriser la connaissance réciproque entre les artistes et entre les deux pays, l’Italie et le Maroc, dans le commun et universel langage de l’art, l’un des rares territoires sans frontières, ni palissades et divisions».
La production graphique et picturale, les performances et les installations, les interventions et le design, et enfin la production de meubles et objets d’ameublement, figurent parmi les œuvres que le public peut apprécier durant cette exposition. Des territoires explorés par Lamberto Correggiari avec des langages différents qui ne sont pas reconductibles à une «évolution» ou à des «périodes» de style où il y a un avant ou un après  comme dans la biographie artistique de pas mal d’auteurs.
Pour Correggiari, il semblerait  que le temps n’existe pas, qu’il n’y ait pas de scansion temporelle, passé/présent/futur; au contraire, il semblerait, comme dans l’inconscient freudien, que tout soit présent simultanément et que chaque forme de création soit simultanément disponible pour matérialiser son inspiration et donner libre cours à son énergie, à sa force créative, à sa production, dirais-je, immense.
Son ironie, sa rage aussi, une sorte d’amour-haine envers l’art, ont trouvé dans quelques performances, dont on admirera la vidéo, leur sublimation comme dans l’événement «L’art brûle» ou dans l’œuvre filiforme. «Pour cause de restauration, l’art est temporairement arrêté» .Un artiste contre l’art? Non, il semble plutôt un artiste contre le marché de l’art, les modes, les tendances décidées dans les salons, les critiques conformes aux pouvoirs, contre tout ce qui voudrait classer, encadrer, confectionner le producteur et ses produits. Lamberto Correggiari est un artiste unique, ses «négations» présument une affirmation de liberté totale, dans toutes les directions - le langage, les formes, les techniques, les objets - en nous aidant à regarder le monde différemment.
Du10 juin  au 26 juin 2009
Galerie Institut culturel italien
2 bis Avenue Ahmed El Yazidi
Rabat.


L
Mercredi 10 Juin 2009

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs