Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La France a été le pays le plus visité au monde en 2013




La France a été le pays le plus visité au monde en 2013
La France a été en 2013 le pays le plus visité au monde, avec 84,7 millions de touristes étrangers, en hausse de 2% par rapport à 2012, selon une étude annuelle publiée lundi.
Les Etats-Unis et l'Espagne, qui se classent derrière la France, ont enregistré respectivement 69,8 et 60,7 millions d'arrivées de touristes étrangers, détaillent dans cette étude la direction générale en charge des questions de compétitivité (DGCIS) au ministère de l'Economie et la Banque de France.
La France a notamment été plébiscitée par les touristes européens (+1,2%), à commencer par les Allemands, qui ont été 13 millions à visiter le pays (+6,5%), suivis des Britanniques. Les touristes belges, luxembourgeois, italiens et espagnols ont toutefois été moins nombreux qu'en 2012.
L'Amérique du Nord constitue la première clientèle extra-européenne de la France. Cette position est confortée avec une hausse de 5,8% des arrivées de touristes, après un recul de 7,8% en 2012.
Les touristes asiatiques sont eux aussi venus plus nombreux: ils sont 4,5 millions à avoir visité la France, soit une hausse de près de 13% par rapport à 2012.
Une croissance notamment tirée par l'afflux de touristes chinois (1,7 million, +23,4%): "Leur attrait pour la France est avéré depuis plusieurs années: les arrivées de touristes chinois ont doublé entre 2009 et 2013".
En revanche, la clientèle japonaise est en recul de 6,7%, dans un contexte de baisse du yen par rapport à l'euro.
L'étude note également que les touristes étrangers venus visiter la France en 2013 ont globalement allongé la durée de leur séjour, qui s'établit à 7,1 nuits, contre 6,9 en 2012 (+2,5%).
Néanmoins, le nombre de nuits passées en hébergements payants a augmenté moins vite que le nombre de nuits passées en France (3,2% contre 4,6%), et l'hébergement marchand a représenté 67,1% de l'ensemble des nuitées en 2013, contre 68% en 2012, et 69,6% en 2007.
L'étude explique cet écart, en premier lieu par la crise économique et la recherche de réduction des dépenses, via un hébergement chez la famille ou des amis, ou l'échange d'appartements.
Par ailleurs, selon la DGCIS et la Banque de France, "l'offre d'hébergements marchands, notamment hôtelière, n'est peut-être pas en totale adéquation avec les attentes des touristes étrangers. C'est ce que suggérait une étude de la DGCIS réalisée en 2012".
 

Libé
Jeudi 21 Août 2014

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs