Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Fondation marocaine pour la promotion de la culture sahraouie : Préserver et rénover les traditions




La Fondation marocaine pour la promotion de la culture sahraouie : Préserver et rénover les traditions
Fondée en 2011, la Fondation marocaine pour l’essor de la culture sahraouie vise à booster cette culture, la préserver et à en rénover les éléments qui ont tendance à disparaître. Parmi les objectifs de la Fondation, celui de faire découvrir la culture sahraouie et en faire un moyen de lutte contre la pauvreté, la précarité et la marginalisation, en associant les femmes et les laissés-pour-compte de la société.
Pour ce faire, la Fondation a regroupé plusieurs coopératives constituées par des veuves, des divorcées et des femmes appartenant à des milieux pauvres pour les initier à de nouvelles méthodes de travail. Un premier groupe d’une douzaine de coopératives a profité de l’assistance de la Fondation qui avait engagé des formateurs. Ainsi, de l’œuvre de ces coopératives, est né le premier tapis moderne, exclusivement sahraoui conçu sur des bases scientifiques et portant des marques permettant de l’identifier comme produit artisanal sahraoui. De l’encens et  des produits de beauté du terroir sahraoui sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Mais aussi des voiles, l’habit traditionnel sahraoui, teints à l’indigo et dans diverses couleurs, sans oublier les objets de cuir, tels que les coussins, les sacs et autres objets à usages multiples ont également été mis en vente par le biais de la Fondation.
Cette semaine et pour diversifier la production, la Fondation a mis à la disposition de nouvelles coopératives, tout un lot de matériel permettant la cuisson, le séchage et l’emballage du couscous typiquement sahraoui préparé à base de céréales et comprenant plusieurs variétés.
Une unité pour la préparation et le séchage de viande de dromadaire boucanée, a également été livrée à ces coopératives.
Dans l’ensemble, 24 coopératives regroupant chacune quelque 12 mères de familles ont été mises sur pied, permettant ainsi à ces femmes d’avoir un revenu fixe tout en préservant un patrimoine séculaire que les nouvelles générations commencent à oublier.

A.E.K.
Jeudi 12 Janvier 2012

Lu 624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs